Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Groumbahk

Le blog de Groumbahk

Le blog d'un passionné du Neuvième Âge (ex-Warhammer) ! Histoires, règles, photos, tutoriels de peinture, rapports de bataille. Bienvenue !

Articles avec #l'empire catégorie

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Peinture

C'est pas l'tout mais c'est plutôt mort ce blog en ce moment !

 

Certes, certes. J'ai eu une petite période sans hobby mais là je m'y suis remis... pour mon plus grand plaisir !

 

J'ai donc repris mon projet 1664 là où je l'avais arrêté. Surtout que Jean-Phi m'a dit qu'il risquait de reprendre ses figurines aux vacances de noël, vu qu'il a changé d'appart' ! Je vais donc me retrouver avec tout plein de figurines non peintes sur le champ de bataille si je ne m'active pas un peu et c'est bien connu, les dieux de la chance favorisent les armées peintes ^^

 

Tout d'abord, j'ai voulu uniformiser mes unités. Exit les vieux socles tout verts de flocage ! Je me suis donc amusé à gratter au scalpel une partie de mes figouzes (hallebardiers et escorteurs principalement) suivant la technique suivante :

Voici un escorteur ancienne version...

Voici un escorteur ancienne version...

Et hop, un petit coup de scalpel !

Et hop, un petit coup de scalpel !

Baaaaaaah, ça fait plein de saletés ^^

Baaaaaaah, ça fait plein de saletés ^^

Et hop, un coup de peinture texturée "Stirland Mud", c'est magique !

Et hop, un coup de peinture texturée "Stirland Mud", c'est magique !

Un brossage à sec en Bubonic Brown, puis en Skull White, un coup de Calthan Brown sur les côtés, une touffe d'herbe du Middenland et c'est fini !

Un brossage à sec en Bubonic Brown, puis en Skull White, un coup de Calthan Brown sur les côtés, une touffe d'herbe du Middenland et c'est fini !

Voici donc une photo de mes 3 escorteurs peints à ce jour :

C'est quand même plus la classe !

C'est quand même plus la classe !

Sur le même modèle, je me suis occupé de mes 2 prêtres guerriers à pieds (même s'ils ne font pas partie du projet 1664). J'ai aussi redonné un petit coup sur mon prêtre guerrier à cheval.

Je vais te donner la foi, mécréant !

Je vais te donner la foi, mécréant !

Yaaaah !

Yaaaah !

J'ai aussi re-soclé mes hallebardiers. J'ai continué de peindre mon régiment et, à ce jour, j'ai 20 figurines de prêtes !

La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...
La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...

La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...

En outre, je me suis attelé à la peinture de nouvelles troupes ! J'ai continué mon régiment de chasseurs halflings.

3 éclaireurs halflings de plus, ça m'en fait 5 !

3 éclaireurs halflings de plus, ça m'en fait 5 !

Je me suis occupé aussi de mon sorcier d'ambre, figurine en résine bien agréable à peindre !

Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !
Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !
Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !

Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !

J'ai aussi eu envie de peindre un canon de l'empire. Il ne fait pas partie du projet 1664 mais c'est une pièce d'artillerie que l'on sort souvent en tant que joueur impérial. Pour différencier le rang des servants de machine de guerre, je leur ai donné une chemise rouge tout en gardant les mêmes tons que les autres fantassins pour leur culotte, ce qui les rattache bien à mon schéma d'armée.

Et hop, on se nettoie un peu le fut !Et hop, on se nettoie un peu le fut !
Et hop, on se nettoie un peu le fut !Et hop, on se nettoie un peu le fut !Et hop, on se nettoie un peu le fut !

Et hop, on se nettoie un peu le fut !

Et voilà où j'en suis à ce jour. J'ai encore quelques halfings et hallebardiers sur le feu mais je m'occupe aussi un peu de la cavalerie... A suivre !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Batailles !

Pfiou là là, que c'est difficile de ne garder que 2000 points de troupes ! Il faut faire des choix !

 

Je dois prendre en compte que j'affronte des elfes noirs. Une de leur force est leur magie qui peut être bien balèze. Heureusement le fait de jouer à 2000 points empêchent Yann d'avoir trop de magiciens en face de moi (mais du coup j'ai aussi moins de point pour contrer cette magie).

Une autre force des elfes noirs est le potentiel de tirs d'arbalètes. En jouant de la cavalerie à sauvegarde 1+ je limiterais les pertes !

Le dernier point qui me vient à l'esprit quand on me dit "elfes noirs" est "hydre" ! La vilaine bêbête puissante... Heureusement y'a moyen d'avoir quelques attaques enflammées pour éviter la régèn' de la bestiole !

Bien sûr ne perdons pas de vue la principale faiblesse des elfes : ils n'ont qu'une endurance de 3 et peu de sauvegarde d'armure !

 

Après ces petites réflexions sur le fond, voici la liste retenue pour cette après-midi :

 

Seigneurs  (492 points)

Archidiacre avec épée de puissance, miroir de Van Horstman, talisman d'endurance, armure lourde, bouclier et destrier caparaçonné = 222 points. Le général. La combo précédemment utilisée avec les crocs runiques ne s'applique pas ici contre du nenelfe à forte init' qui pourrait découper en 2 mon général sans qu'il ne puisse réagir. Du coup j'ai pris un archidiacre afin de canaliser du dé de dissip'. Et puis avec le miroir je pourrais échanger mes carac' en défi. Certes, je filerai une endu de 4 et je récupèrerait une endu de 3 mais je serais gagnant pour les autres échanges (et je pourrais espérer couper en 2 le général elfe avant qu'il ne frappe). Je l'ai protégé avec un talisman d'endurance afin de pouvoir le garder en vie pour qu'il file la haine à ses petits copains !

Sorcier de niveau 4 (domaine de la lumière) avec talisman de préservation et parchemin de dissipation = 270 points. Un bon gros magicien qui pourra booster mes troupes et dissiper les sorts de Yann !

 

Héros (132 points)

Capitaine avec grande bannière, arme lourde, armure de plates complète, heaume du dragon et pierre de l'aube = 132 points. Une grande bannière, vitale dans de nombreuses armées...

 

Unités de base (519 points)

29 Hallebardiers avec état-major complet = 204 points. L'unité de trouffions de base. Avec force 4 ils peuvent inquiéter les lanciers de Yann. Et puis j'y déploierais ma grande bannière et mon sorcier. L'unité restera plutôt en retrait...

10 chevaliers du cercle intérieur avec état-major complet et étendard d'acier = 315 points. L'unité de l'archidiacre qui devrait pouvoir s'occuper de pas mal de troupes en face. Je vais les jouer avec lance de cavalerie pour conserver le bonus de sauvegarde. En charge j'aurais force 6 et force 4 le reste du temps. Je trouve ça bien pour de la base !

 

Unités spéciales (487 points)

4 chevalier demigriffons avec état-major complet et bannière de la flamme éternelle = 272 points. Eux ils sont là pour attaquer l'hydre de front avec leurs attaques enflammées ! Et puis ils pourront aussi s'occuper d'autres régiments, j'espère qu'ils feront enfin quelque chose ^^

10 chasseurs avec musicien = 90 points. C'est toujours utile de pouvoir déployer quelques halflings aux alentours des balistes elfes noirs...

5 escorteurs avec musicien et champion = 125 points. Parce que 15 tirs d'arquebuse à force 4, ça n'a pas de prix !

 

Unités rares (370 points)

Tank à vapeur = 250 points. Utile, polyvalent et costaud... Que demander de plus ?

Héliobolis de Hysh = 120 points. Là aussi je trouve ça assez utile. Un dé de dissip' en plus, une petite invu à 6+ non négligeable et puis la possibilité de lancer un sort de F8 enflammé, ça peut le faire !

 

Total : 2000 points tout pile poil oeuf corse !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Batailles !

Que d'hésitations, que d'hésitations... Y'a trop plein de trucs que je voulais tester pour cette partie, il a fallu faire des choix. Déjà je voulais laisser tomber (provisoirement) mes flagellants pour de la cavalerie demigriffon. Puis plusieurs personnages spéciaux me faisaient de l'oeil : Karl Franz (à cheval dans un gros pavé), Balthazar Gelt (pour le +6 pour lancer les sorts), Luthor Huss... Et puis avec 750 points de rares, est-ce que ça vaut le coup de sortir 3 tanks à vapeur ?

 

Ensuite, j'avais quelques questions qui me turlupinaient : Comment gérer les éthérés ? Comment gérer les spectres planqués dans les unités ? Quel(s) domaine(s) de magie choisir ?

 

Bref, après plusieurs essais j'ai bloqué la liste suivante à 2h du matin hier soir ^^. Voici donc 3000 points de troupes impériales prêtes à en découdre contre les infâmes morts-vivants :

 

Seigneurs (737 points) :

Grand maître + croc runique + bouclier ensorcelé + potion de célérité + pierre de chance = 255 points. Le général. Il frappe assez fort grâce à son croc runique. Le problème est qu'il vaut mieux éviter le seigneur vampire qu'il y aura en face étant donné que le coco a une meilleure initiative. Il pourrait me découper mon général sans qu'il ait le temps de taper. A moi d'éviter le contact direct. Si jamais il se trouvait tout de même en face du big boss, la potion de célérité me donnerait une meilleure init' (mais bon Jackot mettra sûrement les 'réflexes prodigieux' à son général...).

Général de l'empire + armure de plates complète + bouclier + pégase + rapide comme le vent + heaume du dragon + pierre de l'aube + couronne de commandement + épée de puissance = 252 points. Le chasseur d'éthérés ! Mais pas que... En effet, il y a là une combo que je voulais tester depuis quelques temps. Ce seigneur est assez polyvalent. Il peut servir de soutien, foncer sur des éthérés, bloquer des unités qui n'ont pas trop de force (goules, zombies, squelettes [sans héros bourrin dedans], horreurs des cryptes,...) étant donné qu'il est tenace (avec Cd 9 et flegme) et qu'il a une sauvegarde de 1+ relançable...

Seigneur sorcier de niveau 4 de la lumière + talisman d'endurance = 230 points. Finalement j'ai opté pour la lumière... Les blasts font bien mal aux morts-vivants et les boost sont très bons.

 

Héros (505 pts) :

Sorcier de niveau 2 de la lumière + parchemin de dissipation = 125 points. Plus de blast, plus de sorts, bannissement plus puissant encore...

Capitaine + grande bannière + cape blanche d'Ulric + armure de plates complète + arme lourde + bouclier = 149 points. Ne pas sortir sans une grande bannière. Et puis il donne la "flegme" à son régiment ! Avec la cape blanche, il peut tenir un peu contre les gros héros d'en face ! 

Prêtre guerrier + arme lourde + destrier caparaçonné + armure du destin = 136 points. Il ira avec le général dans les chevaliers pour faire une grosse unité d'élite...

Répurgateur + lames d'escrimeurs + potion d'impétuosité + paire de pistolets = 95 points. Bon je voulais tenter car c'est tentant d'exploser un gros nécro avec les pouvoirs de ce héros ! Et puis la résistance à la magie de 2 sera transmise au régiment qui, grâce à l'héliobolis, aura invu à 4+ contre les sorts ! L'équipement permettra au répurgateur d'avoir 4A en cas de charge sur le nécro. Avec CC10 et F4 il pourra en venir à bout, surtout qu'il relance les jets pour toucher et blesser. N'omettons pas le coup fatal non plus ^^

 

Unités de base (756 pts) :

13 chevaliers du cercle intérieur + état-major complet + étendard d'acier = 390 points. Ils seront rejoints par le général et le prêtre guerrier. J'aurais une assez grosse unités assez puissante !

38 hallebardiers + état-major complet = 258 points. Ce régiment sera rejoint par le sorcier de niveau 4, le répuragteur et la grande bannière. Le gros pavé central !

Détachement : 12 arquebusiers = 108 points. J'y mettrai le sorcier de niveau 2. Et puis quand le corps à corps se rapprochera, le niveau 4 viendra rejoindre son copain, bien au chaud dans l'unité.

 

Unités spéciales (392 pts) :

Grand canon = 120 points. C'est toujours utile un grand canon !

4 chevaliers demigriffon + état-major complet + bannière enflammée = 272 points. Pour change des flagellants ! Je veux tester cette unité ! La bannière leur permettra de charger des trucs lourds qui régénèrent : Varghulf, machine mortis, horreur des cryptes. Sinon ils s'occuperont aussi de ce qu'il peut y avoir en face en petit pavés : Vargheist, ... Enfin ils peuvent servir en soutien !  

 

Unités rares (610 pts) :

Tank à vapeur = 250 points. J'ai évité d'en mettre trop car ils peuvent se trouver bloquer par un pauvre spectre ! Après je ne me vois pas sortir sans...

2 Feu d'enfer = 240 points. Parce la doublette de feu d'enfer, c'est le maaaaaaaaal, mouah ah ah ah aaaaaaaah [rire sadico-démonique]

Héliobolis de Hysh = 120 points. C'est un test. Donner une invu à 6+ aux petits copains autour (hallebardiers, tank) et puis il y a le sort qui peut être bien pratique ! Et puis le dé gratuit pour la dissip', c'est pas négligeable aussi...

 

Total : 3000 points tout pile ! Le concept de l'armée est simple : un gros bloc central avec les hallebardiers entourés par les feux d'enfer. D'un côté, le tank et les demi-griffon, de l'autre les chevaliers... Voili voilou, bon je vous laisse mon adversaire vient d'arriver !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Batailles !

Alors nous voici partis pour une guerre civile ! Il faut donc que je sélectionne 2000 points de troupes et après je peux dépenser 500 points bonus... Hmmmm... Je vais être sympa je vais éviter de sortir 4 tank à vapeur à Renaud même si ça aurait pu être rigolo (2 dans la liste d'armée "classique" puis 2 dans les "bonus"... Pile deux fois 500 points).

 

Comme pour mes dernières parties, je sors une armée peinte donc pas encore les chevaliers demigriffons ! Voici donc ma liste :

 

Alors voici ma liste finale :

Seigneurs (498 pts) :

Général de l'empire + croc runique + bouclier ensorcelé + potion d'impétuosité + pierre de chance + armure de plates complète + destrier caparaçonné = 228 points. Le général. Il frappe moins fort qu'un grand maître mais plus fort qu'un archidiacre... Un bon compromis entre les 2 !

Seigneur sorcier de niveau 4 de la lumière + talisman de préservation + parchemin de dissipation = 270 points. Même combo que lors de ma partie précédente !

 

Héros (282 pts) :

Capitaine + grande bannière + talisman d'endurance + heaume du dragon + armure de plates complète + arme lourde + icône du fer maudit + bouclier = 144 points. Ne pas sortir sans grande bannière avec l'empire ! Et puis il donne la "flegme" à son régiment ! Lui aussi est une combo qui ressort de ma partie précédente ! Je lui ai ajouté un bouclier pour que la liste tombe pile à 2000 pts !

Prêtre guerrier + armure lourde + arme lourde + destrier caparaçonné + couronne de commandement + amulette d'opale = 138 points. Il ira avec le général dans les chevaliers qui seront tenaces avec la "flegme" ! Et puis ils auront la haine, bastoooooon !

 

Unités de base (504 pts) :

7 chevaliers du cercle intérieur + état-major complet + étendard d'acier = 240 points. Ils seront rejoints par le général et le prêtre guerrier pour fondre sur leurs ennemis ! Chargeeeeez !

39 hallebardiers + état-major complet = 264 points. Ce régiment sera rejoint par le sorcier de niveau 4 et la grande bannière. Le gros pavé central !

 

Unités spéciales (716 pts) :

10 Chasseurs = 80 points. Histoire d'aller charger les machines de guerre d'en face !   

6 escorteurs + musicien + champion = 146 points. Parce que j'adore cette unité !

Grand canon = 120 points. Pour les éventuels demigriffons, griffons, pégases, tank à vapeur, héliobolis et autres chiures impériales ^^.

30 flagellants + champion = 370 points. Parce que j'aime les flagellants ! Indémoralisables, frénétiques, armés de fléaux... J'ai encore hésité à en mettre plus de 30...

 

Total : 2000 points pile poil ! Et les rares me dites-vous ? Ah aaaaaah je les ai prises avec mes 500 points bonux !

 

Bonus : Unités rares (500 pts) :

2 Tank à vapeur = 500 points. Parce que la doublette de tank, c'est le maaaaaaaaal, mouah ah ah ah aaaaaaaah [rire sadico-démonique]

 

Total : 500 points pile poil aussi !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Peinture

Salut à toi fidèle lecteur (ou pas) !

 

Faisons un peu le point sur le projet 1664 quelques jours après l'avoir débuté ! Je me suis occupé d'une poignée d'hallebardiers et d'un escorteur. Cependant la véritable nouveauté vient de troupes que je n'avais pas encore peintes...

 

I) Les chasseurs... halflings !

Je me suis attaqué à la peinture de ces vieilleries et 2 modèles sont terminés !

Bien évidemment j'ai conservé les couleurs de mes autres régiments !

Bien évidemment j'ai conservé les couleurs de mes autres régiments !

Halfling + chasseur = amateur de bière ! D'où les nez rougeâtres !

Halfling + chasseur = amateur de bière ! D'où les nez rougeâtres !

Voilà où j'en suis pour le moment, j'ai un troisième halfling sur le feu actuellement (miam !)...

 

II) Les chevaliers...

J'ai déjà commencé par peindre un chevalier de base comme celui-ci :

Là encore je voulais garder le thème de mon armée tout en conservant le côté armure de plates complètes...

Là encore je voulais garder le thème de mon armée tout en conservant le côté armure de plates complètes...

Chargeeeeez !

Chargeeeeez !

Ensuite, chaud bouillant, je me suis attaqué au porte-étendard :

J'avoue que j'en suis assez fier de celui-ci !

J'avoue que j'en suis assez fier de celui-ci !

Les motifs peints à la main : La croix de bourgogne et une bannière "mundator" qui signife "purificateur" en latin...

Les motifs peints à la main : La croix de bourgogne et une bannière "mundator" qui signife "purificateur" en latin...

Sur la bannière du bouclier : "ira" qui signifie "fureur, violence, colère, courroux" en latin...

Sur la bannière du bouclier : "ira" qui signifie "fureur, violence, colère, courroux" en latin...

Le prochain sera le champion !

 

III) Les demigriffons...

Bien décidé à conserver mon schéma de couleur, je me suis attaqué au musicen des chevaliers demigriffons :

V'là la bête !

V'là la bête !

Et ouais, j'aime bien les hallebardes moi !

Et ouais, j'aime bien les hallebardes moi !

On retrouve "ira" sur le chevalier mais le caparaçon a "potentia" qui signifie "autorité, influence, pouvoir, puissance, vertu" en latin !

On retrouve "ira" sur le chevalier mais le caparaçon a "potentia" qui signifie "autorité, influence, pouvoir, puissance, vertu" en latin !

Et voilà donc les renforts de mon armée de 1664 points ! J'aime bien quand ça avance comme ça ! Pour terminer voici l'intégralité de mon armée peinte à ce jour :

Y'a même des trucs qui ne sont pas sélectionnés dans mon projet 1664 !

Y'a même des trucs qui ne sont pas sélectionnés dans mon projet 1664 !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Peinture

Quand je joue l'empire j'ai souvent une armée peinte mais il faut savoir que très peu de ces figurines sont les miennes !

 

Il s'agit en fait de celles d'un pote qui a déménagé sur Pau et qui m'a laissé gentiment ses figouzes parce qu'il n'avait pas la place pour les emmener dans son nouvel appart' (ni le temps pour faire la moindre partie là-bas). Mais bon, il faut se rendre à l'évidence, un jour notre bon Jean-Phi va vouloir récupérer ses pitits bonshommes impériaux qui engrangent les victoires comme jamais ^^.

 

Ainsi il faut que je me bouge pour peindre mes troupes ! A part ma vingtaine de flagellants, mes 2 tanks à vapeur et quelques héros, je n'ai pas grand chose de peint... Mais par où commencer ? J'ai tellement de figurines de l'empire à peindre...

 

Je me suis donc fixé une petite liste de 1664 points (hum...) assez équilibrée que j'aimerai bien tester un jour (quand elle sera peinte ^^). Voici donc où en est le projet en ce début de vacances :

 

Seigneur :

Archidiacre de Sigmar sur destrier caparaçonné à 228 points. La figouze est peinte. J'utiliserai ma figurine de Luthor Huss :

Un beau général, prêt à exploser le crâne de son adversaire à coup de marteau...

Un beau général, prêt à exploser le crâne de son adversaire à coup de marteau...

Héros :

- Capitaine porteur de grande bannière à 144 points. Une figurine peinte tout récemment !

Le grand étendard aux couleurs de mon héraldique...

Le grand étendard aux couleurs de mon héraldique...

- Sorcier de niveau 2 du domaine de la bête à 140 points. Un héros qui n'est pas encore peint. Je compte utiliser le nouveau sorcier en résine que j'ai acheté tout récemment (il y a quelques heures pour être précis).

Unités de base :

- 30 Hallebardiers avec état-major complet à 210 points. Pour le moment j'en ai très peu de peint... Un seul l'était avant les vacances mais depuis quelques jours je me suis attaqué à ce régiment. Du coup j'en ai 6 de plus de peint à l'heure où j'écris ces lignes...

- 6 chevaliers du cercle intérieur avec état-major complet à 215 points. Là par contre je n'en ai pas un seul de peint... Je suis actuellement en train de tester mon schéma de couleur sur l'un d'entre eux...

Unités spéciales :

- 10 chasseurs avec musicien à 90 points. 0 de peint au début des vacances mais j'ai réussi à en peindre 2 depuis. J'utilise de très vieux archers halflings. Sauf que j'en ai que 7. J'attends de recevoir les coqs de combat de Lupin Croupe ! De plus j'ai une dizaine d'archers humains que j'ai fait avec des grappes de franches compagnies.

- 5 escorteurs avec musicien et champion à 125 points. Actuellement j'en ai 2 de peints. Le zicos est en travaux, il faut donc que je peigne le champion et un autre soldat...

Grosse mitraille en vue...

Grosse mitraille en vue...

- 4 chevaliers demigriffons avec état-major complet à 262 points. Aucun de peint. Ils ne sont même pas sous-couchés ! Pire, je n'en ai que 3 pour le moment ^^.

Unité rare :

Tank à vapeur à 250 points. Lui, il est peint !

Le modèle Dies Irae...

Le modèle Dies Irae...

Et voilà ma liste qui arrive pile poil à 1664 points ! J'ai pas mal de boulot mais je sais par où commencer pour monter cette armée !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Batailles !

Voici donc mon armée impériale qui va affronter une autre armée impériale ! Je pense qu'il va y avoir de la nouveauté en face (Demigriffons, héliobolis...) du coup je vais sortir une armée old school et ce pour 3 raisons.

1. Ne pas avoir la même armée que le gars d'en face (sinon c'est moins fun, je pense)

2. Je veux une armée peinte (dans la mesure du possible).

3. Je n'ai pas encore les nouvelles figouzes !

 

Alors voici ma liste finale :

Seigneurs (525 pts) :

Grand maître + croc runique + bouclier ensorcelé + potion d'impétuosité + pierre de chance = 255 points. Le général. Il frappe tout de même avec 4A CC6 I6 et toutes les touches blessent sans sauvegarde. C'est, à mon avis, la meilleure machine à tuer chez l'empire ! J'espère juste que Julien n'aura pas la même combo et que les 2 généraux ne se rencontrerons pas sinon ça fera "pouf t'es mort... ah ben moi aussi !". Mais bon ça peut être fun !

Seigneur sorcier de niveau 4 de ... + talisman de préservation + parchemin de dissipation = 270 points. Un bon gros magicien ! J'ai longuement hésité sur le domaine...

 

Héros (396 pts) :

Capitaine + grande bannière + talisman d'endurance + heaume du dragon + armure de plates complète + arme lourde + icône du fer maudit = 142 points. Ne pas sortir sans grande bannière avec l'empire ! Et puis il donne la "flegme" à son régiment !

Sorcier de niveau 2 de la bête + destrier + miroir de Van Horstmann = 156 points. J'adore l'idée de pouvoir lancer "incarnation de Wyssan" sur mes chevaliers ! Et puis il relevra les défis des héros de Julien pour échanger de profil et laisser mon général taper tranquillos !

Prêtre guerrier + armure lourde + lames d'escrimeur + amulette d'opale = 117 points. Ainsi j'aurais 3 personnages qui canalisent et des hallebardiers qui auront la haine...

 

Unités de base (667 pts) :

14 chevaliers du cercle intérieur + état-major complet + étendard d'acier = 415 points. Ils seront rejoints par le grand maître et le sorcier de la bête pour fondre sur leurs ennemis ! Chargeeeeez !

37 hallebardiers + état-major complet = 252 points. Ce régiment sera rejoint par le sorcier de niveau 4, la grande bannière et le prêtre-guerrier ce qui devrait faire une unité centrale qui tient !

 

Unités spéciales (657 pts) :

7 escorteurs + musicien + champion = 167 points. Parce que 21 tirs d'arquebuse, ça le fait grave !

Grand canon = 120 points. Pour les éventuels demigriffons, griffons, pégases, tank à vapeur, héliobolis et autres chiures impériales ^^.

30 flagellants + champion = 370 points. Parce que j'aime les flagellants ! Indémoralisables, frénétiques, armés de fléaux... Mon seul regret : pas assez de points pour ENFIN faire un régiment de plus de 30...

 

Unités rares (240 pts) :

2 Canons feu d'enfer = 240 points. Parce que le double braoum, c'est drôle ! Et puis je ne vais pas cracher sur de la force 5 perforantes ! Bon après je joue pas mal avec de l'aléatoire, d'autant plus que je ne me suis pas payé d'ingénieur... mais bon on va rigoler un peu !

 

Total : 2500 points pile poil comme d'hab' !

 

Niveau déploiement, mon centre sera formé par les hallebardiers qui auront de part et d'autre un canon feu d'enfer chacun. D'un côté se trouveront les flagellants et de l'autre les chevaliers ce qui devrait déterminer ma ligne frontale. Le grand canon et les escorteurs trouveront leur place suivant les decors et le placement de Julien...

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Peinture

Quand je le peux, j'aime jouer une armée entièrement peinte. Hélas mon armée impériale est plus de couleur blanche-sous-couche qu'autre chose.

 

Mais en ce moment j'ai la chance d'avoir les figurines de Jean-Phi chez moi. Et il y en a beaucoup. Cependant il n'a pas de grande bannière et je ne me vois pas sortir sans. Du coup je me suis attelé à la peinture de la mienne ! Et voilà le résultat (le tout aux couleurs de la Burgondie, of course)...

Les armoiries de mon armée...
Les armoiries de mon armée... Les armoiries de mon armée...
Les armoiries de mon armée... Les armoiries de mon armée...

Les armoiries de mon armée...

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Batailles !, #Histoires

Boris Rapsendel était silencieux. Il réfléchissait à ce que Yohann Horheim, son capitaine, venait de lui annoncer, les yeux perdus dans le feu de cheminée qui se consumait devant lui... C'est Lucius De Gevaudan, sorcier et druide du village qui rompit le silence : "Boris, les hommes sont fatigués par la rudesse de l'hiver. Notre seule solution est d'abandonner le village...

- Jamais, répondit sèchement l'archidiacre. La situation n'en serait que pire ! Les troupes du chaos qui viennent du nord ne craignent ni le froid ni la fatigue ! Si nous quittons notre village, nos hommes n'iraient pas loin et les les vivres manqueraient vite. Notre fuite serait plus lente que l'avancée des troupes chaotiques et nos ennemis finiraient par nous rattraper. Affaiblis par la fatigue, démoralisés par la fuite et engourdis par le froid, nos hommes se feraient massacrer !

- Il n'a pas tort, insista Yohann. Ici au moins nous avons l'avantage de pouvoir nous reposer et rester au chaud quelques heures encore avant la bataille. De plus nous avons l'avantage du terrain, à nous d'organiser notre ligne de défense.

- Bande d'inconscients, nos hommes ne feront pas le poids face à la force brute des adorateurs des dieux sombres, c'est folie que de rester ! Nous pourrions nous réfugier à Vandheim !

- Nous n'atteindrions pas Vandheim ! Le temps de prévenir tout le monde et d'organiser notre fuite, nos ennemis seront à nos portes ! Et je ne parle même pas de la neige qui ralentirait considérablement notre avancée !"

 

Le silence retomba dans la pièce. Seul le crépitement du feu venait rompre la morne ambiance qui régnait. Soudain, la porte s'ouvrit avec fracas et Gunter Vaarg fit son entrée dans la pièce, emmenant avec lui une bourrasque de neige. Il referma rapidement la porte en s'écriant, euphorique : "Boris, j'ai une bonne nouvelle ! Un contingent de chevaliers envoyés de Vandheim vient nous prêter main forte, ils seront là d'ici une heure !

- Que Sigmar soit béni, répondit Boris levant les yeux au ciel ! Ces renforts sont plus que bienvenus mais comment ont-ils été mis au courant ?"

 

Personne n'avait de réponse à apporter. Le silence était retombé mais un bruit de foule interpella les quatre hommes. Boris se déplaça jusqu'à la fenêtre et regarda dehors. Il discerna un attroupement sur la place du village. Une silhouette à cheval semblait être au centre des acclamations de ses hommes. Qui cela pouvait-il bien être ? Boris cligna des yeux en se demandant s'il n'avait pas eu une hallucination : le cheval semblait avoir des ailes ! La mystérieuse silhouette mit le pieds à terre et se dirigea vers la maison de Boris qui accouru à l'entrée de sa demeure. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque dans l'entrebâillement de la porte il aperçut Balthasar Gelt en personne !

 

Boris laissa entrer le sorcier renommé : "Quel plaisir de vous voir ici, patriarche suprême !

- Oh je vous en prie, nous n'avons pas le temps à accorder aux politesses protocolaires. Vous savez sans doute qu'une armée du chaos arrive droit sur votre village. Cela fait plusieurs jours que je les ai vu venir, je suis allé quémander de l'aide à Vandheim. Leurs meilleurs chevaliers arriveront dans quelques instants. Je viens aussi pour vous donner un coup de main et renvoyer aux enfers ces vils créatures !

- Vous nous redonnez espoir, Balthasar, nos hommes sont peut-être moins forts que les guerriers qui seront face à nous mais nous seront plus nombreux et notre foi en Sigmar sera plus forte que ces adorateurs du chaos. Venez, dit-il en se rapprochant de la table où était posée une carte, je vais vous expliquer mon plan...

 

 

Et voici donc la liste d'armée de 3000 pts de troupes impériales qui va affronter les guerriers du chaos de Stéphen :

 

Seigneurs (655 pts) :

- Balthasar Gelt = 400 pts. Vu que nous avons autorisé les persos spé, je n'allais pas me priver ! Tout d'abord c'est un sorcier de niveau 4 qui connaît tous les sorts du domaine du métal, domaine fort craint par les gros lourdeaux en armure ! Qui plus est il a un bonus de +2 à chaque fois qu'il lance un sort. Combiné au bonus de son niveau, il ajoute donc +6 à chaque sort lancé !

- Boris Rapsendel : Archidiacre de Sigmar avec armure lourde, bouclier, destrier caparaçonné, épée de force, talisman d'endurance et miroir de Van Horstmann = 255 pts . Le général. Il ira dans l'unité de chevalier du cercle intérieur ! Ainsi il donnera la haine à ses petits camarades. De plus il ajoute 2 dés de dissip' à chaque phase de magie. Enfin niveau baston, il relèvera les défis que Stéphen sera obligé de lancer à cause de l'oeil des dieux. Grâce au miroir, il échangera ses carac' avec celles, bien meilleures, des champions et seigneurs du chaos ! Qui plus est son épée lui ajoutera +2 en force afin de bien enfoncer le clou (et diminuer la sauvegarde d'armure des gros bourrins d'en face).

 

Héros (397 pts) :

- Yohann Horzheim : Capitaine avec grande bannière, arme lourde, armure de fer météorique et pierre de chance = 109 pts. Une grande bannière, vitale dans la plupart des armées qui ira avec les hallebardiers.

- Lucius de Gevaudan : Sorcier de niveau 2 du domaine de la bête avec parchemin de dissipation, icone de fer maudit et destrier caparaçonné = 144 pts. Il rejoindra l'unité de chevaliers. Même si la phase de magie sera principalement gérée par Balthasar, il lancera au moment opportun "incarnation de Wyssan" sur son unité pour bénéficier de +1 en force et en endurance. Mes chevaliers seront aussi forts que des chevaliers du chaos ah ah ah !

- Gunter Vaarg : Prêtre-guerrier avec marteau à 2 mains, potion d'impétuosité et talisman de préservation = 144 pts. Il ira avec les hallebardiers pour donner la haine à ses camarades ! Bien sûr, il apporte aussi un dé de dissipation, utile contre un adversaire qui joue Tzeentch !

 

Unités de base (750 pts) :

- La 21e compagnie du sergent Fritz Fyörd : 48 Hallebardiers avec état-major complet = 260 pts. Une bonne grosse horde ! 3 rang d'attaques de force 4 avec la haine, c'est ce que j'ai trouvé de mieux en unité de base chez l'empire !

- Les fanatiques d'Olaf Indumonde : 30 Flagellants + prophète = 310 pts. Alors là, il faut en vouloir pour le dézinguer ce régiment ! Dommage qu'on ne puisse pas en mettre plus !

- Les chevaliers de la grappe flamboyante de Nicholas Swartzhelmsprischt : 5 chevaliers avec état-major complet et bannière de guerre = 180 pts. Alors eux, leur rôle est simple : soutient ou bien direction les canon apocalypses et autres autels de guerre qu'il pourrait y avoir en face !

 

Unités spéciales (788 pts) :

Les chevaliers du tastevin de Boris Kraspov : 19 chevaliers du cercle intérieur avec état-major complet et étendard d'acier = 554 pts. Ze gros régiment ! Rejoint Boris et Lucius, ça va fighter sévère surtout que j'ajoute 1D3 ps à ma charge, yihaaaa !

- Les flingueurs de Baléog Filth : 10 escorteurs avec musicien et champion = 234 pts. Un peu de tir, ça ne fait pas de mal ! Surtout qu'en tirs multiples ça fait 30 tirs perforants de force 4 ! De quoi anéantir un pavé de maraudeurs !

 

Unités rares (410 pts) :

- La grosse Bertha : 1 canon feu d'enfer = 110 pts. Moi j'aime bien ce canon rigolo ! Braoum !

Dies Irae : 1 tank à vapeur = 300 pts. Parce que je suis gentil, je n'en joue qu'un seul ! Initialement j'en avais mis 2 et pis je me suis dis que c'était un peu porc ^^.

 

Total : Et bien 3000 pts pile poil bien sûr ! La stratégie est simple : Je mets mes 5 chevaliers sur un flanc qui sera plus ou moins refusé. Ensuite je protège ce flanc avec les flagellants. Je cale ensuite le feu d'enfer pour qu'il ait une jolie ligne de vue centrale. Je déploie les hallebardiers (qui seront presque au centre du coup) et les chevaliers d'élite à côté d'eux, prêts à bondir sur ce qui se présente ! Le tank viendra protéger ce flanc ainsi que les escorteurs... Reste à voir par où arriveront les maraudeurs de Wulfrik le vagabond car mon 6e sens me dit que Stéphen va le tenter ! La réponse dans quelques heures !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Histoires

Bien sûr que j'ai voyagé sur l'ensemble des terres du vieux mondes, des plaines glaciale de la Norska aux déserts brûlants d'Arabie, en passant par les jungles humides de Lustrie. J'ai même exploré le lointain royaume de Cathay... Lors de mes pérégrinations, j'ai rencontrés divers peuples ayant des styles de vie et des croyances peu courantes.

 

Aujourd'hui, je tiens à vous narrer l'histoire d'une région méconnue des terres de l'empire : la Burgondie. Cette région n'apparaît sur aucune carte. Plusieurs explications, toutes aussi farfelues (ou plausibles) les unes que les autres, m'ont été rapportées. Déjà de par sa taille, la Burgondie est loin d'égaler les autres provinces impériales tel le Stirland ou le Middenland. Ensuite la province n'est pas totalement rattachée à l'empire : même si leur peuple croit en Sigmar et reçoit un entraînement militaire similaire aux milices impériales, il semblerait que la Burgondie se proclame indépendante. A tort ? Nul ne le sait vraiment. De plus la région reste discrète malgré ses différents commerces avec l'extérieur. Du coup les maîtres enlumineurs, jaloux ou incultes, omettent (volontairement ou non) la région sur leurs cartes.

 

Quoiqu'il en soit, cette province est située de part et d'autre de l'Aver, à l'est d'Averheim, au sud du Moot et suit la vieille route des nains. La région ne fait ni partie du Stirland, ni de l'Averland (ou en tout cas, elle le prétend), même si elle ne rechigne pas à prêter main forte aux autres provinces de l'empire en cas de coup dur. La région est dirigée par Guerrard Von Vandheim depuis la ville de Ruffheim, qui joue le rôle de capitale. Même si la vie des burgondiens est similaire à leurs homologues impériaux, la région se distingue par quelques points. De part sa position géographique la Burgondie possède les meilleures vignes du vieux monde et le vin qu'elle produit s'exporte un peu partout, non seulement dans l'empire mais aussi jusqu'aux provinces bretoniennes ou même à Kislev où le tsar en est très friand. La proximité du Moot permet d'employer de nombreux halfling dont le sens gustatif (fort développer, est-il utile de le préciser ?) permet d'affiner des grands crus tel que le Chambolle-Montrachet, le Chassagne-Romanée ou encore le Vosne-Musigny. Beaucoup d'halflings cultivent les terres burgondiennes et moult chefs cuisiniers halfling concoctent des spécialités culinaires fort appréciées (et bien exportées) comme les escargots de burgondie, le boeuf burgondien, la fondue burgondienne, le jambon persillé, les oeufs en meurettes ou le poulet Gérard Gaston dont le nom rend hommage à son créateur. De plus, les burgondiens (qui n'ont qu'une parole) ont scellé un pacte avec les nains de la forteresse de Kazad-A-Gorog qui n'hésitent pas à leur vendre de la bière à un tarif dérisoire. Certains nains donnent même un coup de mains aux moines trappistes de l'abbaye de Siteaux qui, non seulement produisent d'excellents fromages(comme le coulant époisse), mais qui brassent une excellente bière burgondienne. Les maîtres brasseurs conservent donc un stock de bière (naine et burgonde) pour leur patrie (et leur propre consommation) avant d'exporter le surplus aux terres voisines (en gardant une bonne commission au passage).

 

Du coup la Burgondie est une province assez riche qui vit sur une bonne exportation de spiritueux et de boustifaille. On retrouve aussi cette distinction au niveau des troupes d'élites, les fils de vignerons étant plutôt destinés à rejoindre les rangs de régiments tels que les joueurs d'épée de la grappe flamboyante ou les chevaliers de l'ordre du tastevin. Bien sûr la formation militaire est plus poussée que celles des soldats ordinaires et les vignerons payent une participation financière pour que leurs enfants bénéficient d'une telle préparation. Concernant les chevaliers, le maître d'arme est Yohann de Pouilloy un écuyer qui vient des terres de Bretonnie et qui a reçu une formation au sein des chevaliers du royaume. Il rencontra Guerrard Von Vandheim, naguère, lors d'une campagne où ils s'étaient alliés aux troupes impériales contre une immense armée du chaos qui menaçait le vieux monde. Les deux généraux sympathisèrent et Yohann tomba sous le charme du mode de pensée (et du bon vin) burgondien. Dès lors, c'est lui qui se charge d'enseigner tout l'art de la chevalerie aux jeunes burgondes.

 

L'armée burgonde n'est pas à prendre à la légère. Avec des uniformes "bandés d’or et d’azur", les soldats reçoivent un entraînement militaire quotidien. La milice locale se spécialise dans la maniement d'une arme : épée, hallebarde ou lance pour ceux qui se destinent à affronter leurs ennemis face à face et arc, arquebuse ou arbalète pour ceux qui préfèrent soutenir leurs compatriotes à une distance plus prudente. Les meilleurs d'entre eux peuvent alors rejoindre les rangs des troupes élitistes que sont les joueurs d'épée et les chevaliers. Nous avons parlé des fils de vigneron mais il faut savoir aussi que les enfants des nobles peuvent rejoindre le corps des fameux pistoliers ou escorteurs dont le rôle consiste avant tout à escorter les convois exportés dans les provinces alentours. En période de guerre, ils mettront leurs talents de tireurs au service de leur patrie et constitueront une épine dans le pied des imprudents qui s'approcheront trop près d'eux.

 

Parlons un peu des machines de guerre. Ruffheim, la capitale, possède une grande fonderie sur le bord de l'Aver ainsi qu'une grande école d'ingénieur dont l'enseignement est distillé par un nain. Ainsi la capitale possède une batterie de machine de guerre qu'elle envoie en renfort dans toute la Burgondie quand le besoin s'en fait sentir. Canons, mortiers, canons à répétition feu d'enfer, batteries tonnerre de feu et même tanks à vapeur sont donc monnaie courante dans les forces burgondes.

 

En cas de coup dur, les vaillants hommes de Burgondie peuvent être recrutés. Paysans, boulanger ou même halfling empoignent alors leurs armes (allant de la fourche aux couteaux de cuisine) afin de former des régiments de soutien. Les moines trappistes peuvent aussi sortir de leurs abbayes et ceux qui ont eu un enseignement militaire constituent des prêtres-guerriers qui savent stimuler les hommes afin qu'ils libèrent toute leur haine sur leurs ennemis. Lorsque la guerre éclate, des hordes de flagellants rejoignent au combat les prêtres-guerriers. Ces démens combattront jusqu'au dernier, démontrant ainsi que la fin, tout au moins la leur, est proche...

 

C'est ainsi que fonctionne la Burgondie, patrie idyllique de Guerrard Von Vadheim. Sa position géographique fait que les hommes de cette terre se battent souvent contre des peaux-vertes ou des hommes-bêtes qui assaillissent leurs villages tout en aidant leurs voisins alliés impériaux et nains dans leurs guerres contre le chaos ou les hommes-rats. Malgré ces luttes fréquentes, inhérentes au provinces du vieux monde, le peuple burgonde est plutôt bon-vivant, heureux de vivre et fidèle, leur parole étant sacrée...

 

Voilà. Vous savez à peu près tout sur ce peuple acceuillant. Il me tarde d'y retourner afin de profiter de leurs spécialités locales !

 

 

Bibblebeedle Bloblebee

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog