Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Groumbahk

Le blog de Groumbahk

Le blog d'un passionné du Neuvième Âge (ex-Warhammer) ! Histoires, règles, photos, tutoriels de peinture, rapports de bataille. Bienvenue !

Publié le par _Gg
Publié dans : #Nouvelle Waaagh !, #Peinture, #Le choix des armes
Le choix des armes : Nouvelle Waaagh! Episode 8

Une fois n'est pas coutume, notre ami reporter est allé retrouver Groumbahk L'Terrib' pour prendre des nouvelles après un long mois de juin... Alors, où en est-on dans cette nouvelle waaagh ? La réponse tout de suite....

J.P. : Bonjour chef !

G. : Ah, toi tu as retenu la leçon de la dernière fois !

 

J.P. : Hum. Oui tout à fait. Dis voir, chef, ça fait un bail que tu n'as pas donné de nouvelles !

G. : Et oui, en effet. Le mois de juin n'est clairement pas le plus reposant pour nous ! Il y a eu pas mal de choses à faire ces derniers temps : des réunions de famille, la fin de l'année avec les bulletins et les conseils, du montage vidéo pour les portes-ouvertes du collège... Mais là ça se calme un peu et c'est (très) bientôt les vacances... Amplement méritées, bien sûr ! 

 

J.P. : Je n'en doute pas !

G. : Du coup, on a eu un mois de juin où j'ai mis le hobby de côté, mais je devrais avoir davantage d'opportunités pour faire des articles durant juillet/août !

 

J.P. : Tout à fait. Sinon, où en es-tu dans la peinture de tes peaux-vertes ? Objectif atteint ?

G. : Et ouais mon p'tit gars ! J'avais prévu le coup en ne me mettant pas énormément de travail ce mois ci ! 

 

J.P. : Peux-tu nous présenter les troupes que tu as peintes ?

G. : Evidemment, je vais commencer par les 2 fanatiques que j'avais à peindre :

Les tourbillons de la mort !Les tourbillons de la mort !
Les tourbillons de la mort !
Les tourbillons de la mort !Les tourbillons de la mort !

Les tourbillons de la mort !

Je ne détaille pas leur peinture, vous connaissez déjà la technique... J'avais aussi comme objectif de peindre un chaman gobelin, que voici :

Maître chaman sur un rocher perché...
Maître chaman sur un rocher perché...Maître chaman sur un rocher perché...
Maître chaman sur un rocher perché...

Maître chaman sur un rocher perché...

Lui aussi a eu le droit au même schéma de couleur que mes autres troupes, donc je ne vais pas détailler.

 

J.P. : As-tu eu le temps d’en faire plus que ce qui était initialement prévu ?

G. : Et oui ! Ces derniers jours m'ont permis de venir à bout de quelques figouzes en sus ! Pas grand chose mais j'ajoute tout de même 3 bergers gobelins de la nuit et 1 squig à mon troupeau. Présentations :

Le gobelin avec son squigniou m'a toujours fait triper ! Je voulais donner un air écossais à son instrument mais c'est un peu raté. Je ferai mieux sur le prochain !
Le gobelin avec son squigniou m'a toujours fait triper ! Je voulais donner un air écossais à son instrument mais c'est un peu raté. Je ferai mieux sur le prochain !

Le gobelin avec son squigniou m'a toujours fait triper ! Je voulais donner un air écossais à son instrument mais c'est un peu raté. Je ferai mieux sur le prochain !

Et hop 2 bergers !
Et hop 2 bergers !Et hop 2 bergers !
Et hop 2 bergers !

Et hop 2 bergers !

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !

Et le squig !

Et le squig !

Pour la peau du squig j'ai utilisé une couche de base de Warlock Purple puis un brossage en Changeling Pink avant de passer un lavis Leviathan Purple.

 

J.P. : Ton objectif pour le mois prochain ?

G. : Et bien je crois que pour rigoler, je vais refaire comme pour le premier mois du choix des armes, à savoir : des squigs broyeurs, 5 orques noirs et 7 archers gobelins de la nuit !

 

J.P. : Pourquoi un choix si étrange ?

G. : Alors c'est très simple ! Les squigs broyeurs, j'ai envie de les peindre depuis que j'ai fait des squigs vaches ! Il y en a un des deux qui aura droit à ce traitement de faveur, quant à l'autre... je ne sais pas encore... J'avais donc 65 points sur mes 150. Ensuite, je me suis dit qu'il fallait que je continue mes orques noirs car pour le moment je n'en ai que 8 dont 5 du second rang. Je vais donc terminer les 5 du premier rang pour pouvoir avoir un début de régiment convenable. Du coup, ça faisait aussi 65 points dans la besace. Pour compléter, je n'eus guère d'autre choix que d'ajouter 7 gobelins de la nuit. Ainsi j'en aurais 14 de peints et, avec un peu de chance, je pourrais aussi en profiter pour faire l'état-major du régiment... Tout dépend du nombre de soirées peinture que je vais pouvoir caser pendant le mois de juillet. Et puis aussi du temps à peindre les squigs broyeurs, parce que c'est tout de même assez long à faire !

 

J.P. : Dis voir, tu as des nouvelles de tes collègues ? Je n'arrive pas à avoir leurs interviews !

G. : Et bien disons que c'est la course pour un peu tout le monde. Je sais que Stéphen était un peu moins motivé ces derniers temps pour peindre (et jouer). Quant à Renaud et Yann... et bien j'attends leurs interviews...

 

J.P. : Le mot de la fin ?

G. : C'est sympa le choix des armes ! Se fixer un objectif et l'atteindre... ça me fait bien avancer je trouve... Je ne pense pas m'arrêter en si bon chemin ! Je serais curieux de voir si je pourrais tenir un an ! 150 points multiplié par 12 mois ça fait 1800 points ! Avec 2-3 trucs en rab' je peux facilement arriver à une armée de 2500 - 3000 points entièrement peinte avec mes nouvelles techniques ! Bon, au bon d'un moment j'en aurais peut-être marre des peaux-vertes, ça peut être le risque... mais là je suis toujours motivé !

 

J.P. : Merci pour tout et bon courage pour la suite !

G. : De rien ! A plus !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #Batailles !

Salut mes p'tits squigounets (si, si c'est affectueux comme terme)

 

Alors qu'est-ce qu'il fait le Gégé ? Il nous le pond son debriefing ou quoi ?

Oui, oh ça va, hein. J'ai pas mal de taf en ce moment ! Bon, vous vous demandez ce qu'a donné cette partie à 3, hmmm ? Et bien, tout, tout, tout... vous saurez tout sur le zizi rapport de bataille ici !

 

La première phase fut d'installer le champ de bataille : Stéphen, à quelques jours de la partie, lança un dé à 6 faces et obtint 4, ce qui voulait dire que nous aurions 8 décors ainsi que la configuration suivante :

La fameuse photo de la veille (ou le calme avant la tempête)

La fameuse photo de la veille (ou le calme avant la tempête)

Ensuite, le jour de la partie, nous avons placé nos décors, puis nous avons tiré nos sorts... Du moins uniquement Renaud et moi étant donné que Stéphen jouait ses nains ! Renaud n'avait qu'un mage de niveau 2 du domaine de la lumière. Je ne sais plus quels sorts il avait étant donné qu'il s'est retrouvé assez vite à côté d'une tour de sorcier qui lui donnait la compétence "Maître du savoir". Pour faire de la magie, Renaud avait aussi un hurricanum céleste et un archidiacre sur autel de guerre de Sigmar. Pour ma part, mon chaman gobelin niveau 2 obtint "Poignards Perfid'" et "Présent de la Déesse Araignée" et mon niveau 4 put donc prendre "Feu d'Artifiss'", "Urticaire Ultime", "Gork y s'en Charge !" et "Malédiction de la Lune Funeste". Nous passâmes ensuite au déploiement. Renaud choisit son bord de table en premier, puis se fut mon tour et enfin celui de Stéphen. Photos :

Renaud jouait 5 chevaliers du cercle intérieur avec un sorcier (représenté par un prêtre guerrier), 30 hallebardiers avec une grande bannière, un détachement de 10 arquebusiers et un de 15 épéistes, un archidiacre sur autel de guerre, 30 joueurs d'épées avec un répurgateur et un hurricanum céleste.

Renaud jouait 5 chevaliers du cercle intérieur avec un sorcier (représenté par un prêtre guerrier), 30 hallebardiers avec une grande bannière, un détachement de 10 arquebusiers et un de 15 épéistes, un archidiacre sur autel de guerre, 30 joueurs d'épées avec un répurgateur et un hurricanum céleste.

Stéphen jouait 10 arquebusiers, 15 marteliers avec un forgerune et une grande bannière, 2 canons orgues (dont un représenté par un canon normal), un ingénieur, 20 longues-barbes avec seigneur sur bouclier et 2 gyrocoptères.

Stéphen jouait 10 arquebusiers, 15 marteliers avec un forgerune et une grande bannière, 2 canons orgues (dont un représenté par un canon normal), un ingénieur, 20 longues-barbes avec seigneur sur bouclier et 2 gyrocoptères.

Pour ma part, mon armée était composée de squigs broyeurs, 2 chars à loups, 2 catapultes à plongeurs de la mort, 8 chevaucheurs de squigs, 39 archers gobelins de la nuit avec chaman de niveau 4 et un héros orque noir porteur de grande bannière, un autre duo de squigs broyeurs, 2 chariots à pompe snotling et 39 lanciers gobelins de la nuit avec chaman de niveau 2 et le général orque.

Pour ma part, mon armée était composée de squigs broyeurs, 2 chars à loups, 2 catapultes à plongeurs de la mort, 8 chevaucheurs de squigs, 39 archers gobelins de la nuit avec chaman de niveau 4 et un héros orque noir porteur de grande bannière, un autre duo de squigs broyeurs, 2 chariots à pompe snotling et 39 lanciers gobelins de la nuit avec chaman de niveau 2 et le général orque.

La vue de dessus pour finir !

La vue de dessus pour finir !

La partie :

Tour 1 du joueur 1 : La première carte retournée fut la mienne ! Je le sentais gros comme une maison ! Je ne voulais pas commencer car je sentais que les autres allaient jouer 2 tours avant que je ne rejoue, ce qui serait probablement fatal pour tous mes trucs chiants (squigs broyeurs, chariots à pompe...). Mais bon, je gardais tout de même l'espoir de rejouer avant les nains... Bref, je commençais mon tour par mes tests d'animosité. Et bien même si je n'en avais que 2, je parvins à en rater un ! Et pas avec l'unité de l'orque noir, évidemment... J'avais prévu le coup en mettant le chaman de niveau 4 dans l'autre unité. Cependant ce que je n'avais pas prévu, c'est que je referai un 1 sur mon second jet ! Mes deux unités furent victimes du "chopez les" et subirent 1D6 touches de F3. Certes, quelques gobelins périrent (4 archers et un lancier) mais ce qui m'embêtait vraiment dans cette histoire, c'est que j'allais encore passer un tour sans faire de magie ! Moi qui avait investi dans 2 chamans, j'étais dégoûté (comme dans la partie précédente où, suite à un test raté, je ne pus rien faire du tour). Durant mes autres mouvements, mes troupes aléatoires avancèrent en direction des troupes de tir naines, puis je passai à ma phase de tir. Une de mes catapultes à plongeurs de la mort obtint une déviation de 10 ps mais l'autre fit mouche sur les arquebusiers nains qui perdirent 3 guerriers... Un tour assez décevant, donc, avec pas mal de poisse !

 

Tour 1 du joueur 2 : Le second joueur fut Renaud. Lors de la phase de mouvement, il envoya ses chevaliers derrière la tour de sorcier, orientés dans ma direction. Les joueurs d’épées virent dans ma direction ainsi que l’hurricanum céleste. Les hallebardiers avancèrent ainsi que leur détachement. Durant la phase de magie, Renaud fit 3 pour générer ses dés de pouvoir. Il put cependant canaliser un dé supplémentaire et la présence de l’hurricanum lui octroya 5 dés de pouvoir contre 2 pour moi. Il prit 2 dés pour lancer une protection de Pha mais obtint un double 1… Du coup il lança le sort de l’hurricanum sur un de mes chars à loups. Un coup de malchance supplémentaire fit simplement tomber une pluie fine sur mon unité… Bref, là aussi, ce fut un tour vraiment pas exceptionnel !

 

Tour 1 du joueur 3 : Evidemment le dernier joueur fut donc Stéphen. En mouvement, il se contenta d’envoyer ses gyrocoptères derrière les troupes de Renaud. Durant la phase de tir, il essaya d’annihiler un maximum de mes trucs chiants : je pus jouer « Sabotage » pour éviter de faire tirer un de ses canons orgue. L’autre canon ne tira que 8 fois sur mes squigs broyeurs, il ne fit que 5 touches et une seule blessure ! J’étais soulagé ! Quant aux arbalétriers, les 7 tirs ne firent qu’une seule blessure à mon chariot à pompe… Du coup, ça risquait de faire très mal si je jouais avant Stéphen au tour 2…

 

Bilan à la fin du tour 1 : J’étais le plus proche de l’objectif et marquais 100 points. Nous avions donc les scores suivants : Renaud : 100 points – Stéphen : 100 points – Moi : 200 points.

 

Tour 2 du joueur 1 : Je fus dégoûté lorsque je vis que ce fut à nouveau Stéphen qui allait jouer… Durant ses mouvements, je pensais que ses gyrocoptères allaient faire la fête aux troupes impériales, mais ce n’était pas le plan du nain. Il continua de contourner les unités de Renaud pour aller en direction de mes catapultes à plongeurs de la mort… J’avais l’impression d’être l’ennemi à abattre, d’autant plus que lors de la phase de tir, je mangeai 2 salves de canons orgues qui vinrent à bout de mes 2 squigs broyeurs… Par contre, je fus étonné de voir mon chariot à pompe ne perdre qu’un seul point de vie, à nouveau, à cause des tirs des arbalétriers…

Et ben alors Gork et Mork, vous êtes où ??

Et ben alors Gork et Mork, vous êtes où ??

Tour 2 du joueur 2 : Je fus le second à jouer mais j’étais dégoûté d’avoir perdu mes squigs broyeurs… Le sort continua de s’acharner sur moi car je ratai à nouveau mon test d’animosité. Heureusement, cette fois-ci, l’unité se chamailla sans chercher des noises aux peaux-vertes d’à côté… Lors de la phase de mouvement, mon chariot à pompe fonça sur les arbalétriers. Mes autres troupes avancèrent à l’exception des chars à loups qui s’orientèrent de façon à pouvoir prendre le gyrocoptère qui allait charger mes machines de guerre. Lors de la phase de magie, mon sorcier obtint un pouvoir irrésistible tandis qu’il lançait un urticaire ultime sur le gyrocoptère (je cherchais surtout à gagner des dés de pouvoir afin d’envoyer un feu d’artifice en fin de phase). Cependant le fiasco me fit perdre tous mes dés de pouvoir restants (un retour d’énergie). Bon, ok, ça aurait pu être pire, j’aurais pu faire une cascade dimensionnelle, mais quand même ! Lors de la phase de tir, une seule catapulte à plongeurs de la mort fit mouche (dingue !) mais le gyrocoptère (qui était la cible de mes tirs) ne perdit qu’un tout petit point de vie… Grompf. J’espérais que la phase de corps à corps me sourirait davantage et je jubilais lorsque j’obtins 11 touches d’impact de F5 sur les arbalétriers ! Je fis 9 blessures sur les troupes de Stéphen mais le bougre parvint à réussir 3 sauvegardes à 6, si bien qu’un seul arbalétrier resta debout. Pire, il vint à bout du dernier point de vie de mon chariot ! J’étais dégoûté ! Je ne marquais donc pas le moindre point et ce fut Stéphen qui encaissa encore des points de victoire… Quel début de partie, je ne donnais vraiment pas cher de ma peau si tout se déroulait encore de cette façon !

 

Tour 2 du joueur 3 : Le dernier joueur du tour fut Renaud. Son hurricanum céleste chargea le dos de mon char à loups (le vil ! Je me protégeais de Stéphen et le bougre me charge de dos !!). Je décidais de fuir et mon char fut détruit par le test de terrain dangereux octroyé par la forêt (encore la loooose). Durant ses autres mouvements, Renaud envoya ses troupes au centre de la table à l’exception des chevaliers qui contournèrent la tour de sorcier pour arriver dans le dos des troupes naines… En magie, il obtint 7 dés de pouvoir contre 5 pour moi. Il lança moult sorts de protection que je ne dissipai point étant donné que c’était pour ses troupes proches des nains !

 

Bilan à la fin du tour 2 : Renaud était le plus proche de l’objectif et marqua 100 points. Nous avions donc les scores suivants : Renaud : 300 points – Stéphen : 350 points – Moi : 200 points.

La fin du tour 2...

La fin du tour 2...

Tour 3 du joueur 1 : Et ce fut à nouveau le nain qui joua en premier ! Stéphen chargea mes gobelins sur squigs avec ses marteliers puis il envoya son gyrocoptère en position pour tirer sur une de mes catapultes. Lors de la phase de tir, il se rendit compte que ce fut inutile car il n'allait faire qu'une seule touche de force 3 sur la machine à endurance 7. Une erreur par manque d'habitude de jouer nain (c'était sa première partie !). Du coup, il désigna Renaud comme ennemi afin de tirer avec son second gyro sur les joueurs d'épées (il s'était posé juste derrière durant la phase de mouvement). Il y eut 2 morts. Lors de la phase de corps à corps, j'eus l'initiative et mes chevaucheurs de sguigs tuèrent 9 marteliers ! Un vrai massacre ! Malheureusement (mais c'était tout de même prévisible), la riposte naine vint à bout de mes 8 chevaucheurs... Je ne marquais toujours pas de points, mais il ne restait que 3 figurines dans l'unité de Stéphen...

 

Tour 3 du joueur 2 : Je fus le second à jouer et, ô joie, je parvins à réussir mes 2 tests d'animosité... Tout d'abord j'ai déclaré une charge sur le gycoptère avec mon char à loups. Stéphen resta (s'il fuyait, il perdait son engin volant). J'étais content car j'allais très certainement me débarasser de cette menace à catapultes. En outre, je jubilais car mon chariot à pompe allait percuter le flanc des marteliers ! J'allais très certainement tuer le dernier nain de l'unité (il ne restait que le champion, accompagné du maître des runes et de la grande bannière). J'étais à 7 ps de l'unité, je pris mes 3 dés mais - encore de la poisse - je fis un double 1 sur mon lancer... Ma direction fut donc aléatoire et le chariot à pompe sortit de table ! Rhaaaaaaa ! Lors des autres mouvements, je rapprochais l'unité du général qui ne s'était pas encore déplacée depuis le début de la partie. Après une longue hésitation, mes archers reculèrent sur le temple des crânes. J'aurais bien avancé pour balancer des fanatiques sur les marteliers mais Renaud, qui allait jouer après, risquait de charger le flanc de mes gobelins. Je décidais donc de revenir sur mes positions initiales afin de pouvoir me prendre une double charge : les joueurs d'épées de Renaud, mais aussi les marteliers si Stéphen jouait à nouveau avant mon prochain tour. Lors de la phase de magie, j'eus 6 dés contre 3 et je parvins à lancer "Urticaire ultimes" sur les joueurs d'épées, ainsi que "Présent de la déesse araignée" et "Poignards perfid'" sur mes gobelins afin de tenir contre la charge impériale ! Cependant, je ne parvins pas à piquer de dés de dissip' avec mon attribut de domaine... Lors de la phase de tir, une de mes catapultes fit un incident de tir sans grande conséquence et l'autre dévia bien loin des marteliers que je visais. Heureusement, j'eus une consolation lorsque mon char se débarassa d'un gyrocoptère durant la phase de combat...

 

Tour 3 du joueur 3 : Renaud, qui jouait à nouveau en dernier, prit le pari de rejouer avant Stéphen et envoya ses chevaliers en direction du canon orgue nain. Ses arquebusiers entrèrent dans la tour et, finalement, ses joueurs d'épées firent demi-tour. Ainsi, ses troupes pourraient charger les nains au tour suivant ! Lors de la phase de magie, Renaud joua quelques améliorations sur ses chevaliers, que je ne dissipais point...

 

Bilan à la fin du tour 3 : Renaud, toujours le plus proche du centre, marqua 100 points. Les scores étaient donc : Renaud : 450 points – Stéphen : 450 points – Moi : 350 points.

La fin du tour 3...

La fin du tour 3...

Tour 4 du joueur 1 : Après mes moult appels, Gork et Mork entendirent enfin mes prières puisque je jouais avant mes adversaires ! Je parvins à réussir tous mes tests d'animosité et je pus envoyer mes 2 unités de gobelins de la nuit en direction des marteliers afin d'envoyer mes fanatiques ! Je parvins à éliminer le champion, dernier survivant de l'unité, ainsi que la grande bannière ce qui fit monter ma cagnotte à points d'un seul coup ! Lors de la phase de magie j'eus 10 dés contre 5 pour mon adversaire et je parvins à lancer plusieurs sorts dont la "Malédiction de la Lune Funeste" ! C'est la première fois que je lançais un vortex depuis la V8 (c'est dire !) et j'étais excité comme une puce. Je l'envoyais, loin de moi, en direction du centre de la table : ainsi, suivant les futures déviations, je pourrais toucher aussi bien du nain que de l'impérial, ce qui me plaisait assez... Lors de la phase de tir, une de mes catapulte acheva le maître des runes (qui accompagnait les marteliers, plus tôt dans la partie) ce qui me fit encore des précieux points dans ma besace ! Notons aussi que Renaud joua la carte "Tir embusqué" qui lui permit de faire une phase de tir durant mon tour : ses arquebusiers virent donc à bout du dernier arbalétrier nain (ces points auraient dû me revenir !!).

 

Tour 4 du joueur 2 : Renaud voulu charger les troupes de Stéphen mais ce dernier joua "Paranoïa" ! La fameuse carte qui empêche d'être pris pour adversaire ! Du coup, il renvoya ses chevaliers derrière la tour mais laissa son sorcier car il espérait annihiler le canon à coup de magie. Vu qu'il ne pouvait pas charger non plus le gyrocoptère de Stéphen, il retourna ses joueurs d'épées dans ma direction. Il espérait bien faire une bonne phase de magie mais il fit un joli 3 avec ses 2 dés à 6 faces ! Pour canaliser, il fit encore un double 1... la looooooooooooose ! En grillant une pierre de pouvoir, il parvint tout de même à lancer un bannissement sur l'ingénieur de Stéphen : 2D6 touches de force 4, il pensait bien en venir à bout. Sauf que Renaud ne fit que 5 touches, qui firent 3 blessures dont 2 furent sauvegardées par Stéphen. Du coup l'ingénieur était toujours debout... Après tant de malchance, il parvint tout de même à venir à bout d'un canon orgue (Regard embrasé de Shem + tirs d'arquebusiers).

 

Tour 4 du joueur 3 : Stéphen joua en dernier. Il envoya son pavé de guerriers en direction des troupes impériales et son gyrocoptère vers mes catapultes. Il pensait bien exploser le sorcier de Renaud à coup de canon orgue mais l'impérial joua la carte "Raid" qui l'obligea à relancer tous ses jets pour toucher réussis, si bien que le mage survécut !

 

Bilan à la fin du tour 4 : Renaud, une fois de plus, marqua 100 points pour l'objectif. Bilan : Renaud : 700 points – Stéphen : 450 points – Moi : 1100 points.

La fin du tour 4 : Le retour en force des peaux-vertes !

La fin du tour 4 : Le retour en force des peaux-vertes !

Tour 5 du joueur 1 : Stéphen retrouva sa place de premier à jouer. Il ne pouvait pas avoir 2 adversaires différents pour la phase et préféra charger ma catapulte que les hallebardiers impériaux. Lors de la phase de tir, il visa le sorcier impérial avec son canon orgue mais il fit un double incident de tir. Heureusement, la présence de l'ingenieur lui permit de relancer un de ses dés et il put effectuer tout de même 4 tirs. Ce ne fut cependant pas assez pour vaincre le sorcier ! Evidemment pendant la phase de corps à corps, le gyro massacra une de mes catapultes...

 

Tour 5 du joueur 2 : Je fus le second à jouer pour cet avant-dernier tour. Je pus envoyer mon char à loup au combat contre le flanc du détachement de Renaud. Je choisis de reformer mes archers (les joueurs d'épées étant revenus vers moi) et continuais à rapprocher les lanciers. Lors de la phase de magie, j'eus seulement 4 dés conte 3 pour Renaud. Je pris tous mes dés pour lancer à nouveau la "Malédiction de la Lune Funeste" ! Mais ce coup-ci j'envoyai le vortex sur les joueurs d'épée : il traversa pile poil l'unité...

La position finale du vortex... Yabon !

La position finale du vortex... Yabon !

Je fis donc 20 touches sur le régiment et 8 humais périrent ! Wouhouuu ! En outre, je fis 2 morts supplémentaires durant la phase de tir ! Lors de la phase de corps à corps, mon char à loup fit tomber une poignée de guerriers mais ces derniers avaient la règle indomptable de leur unité mère si bien qu'ils tinrent leur position. 

 

Tour 5 du joueur 3 : Renaud joua à nouveau en dernier. Son régiment de joueurs d'épée ayant été réduit d'un tiers au tour précédent, il décida de choisir Stéphen comme ennemi. Il envoya donc à l'assaut ses hallebardiers contre les guerriers nains. Ses joueurs d'épées reculèrent et ses chevaliers vinrent sur le côté de la tour de sorcier, prêts à charger le flanc des nains. Lors de la phase de magie, il eut 4 dés contre 8 et il put booster ses troupes en vue du corps-à-corps à venir, cependant Stéphen joua la carte "Alliance" qui empêcha Renaud de le choisir comme ennemi pour la phase de combat ! Du coup Renaud fut obligé de me choisir et vint à bout de mon char à loups.

 

Bilan à la fin du tour 5 : Ce fut à nouveau Renaud le pus proche de l'objectif. Bilan : Renaud : 900 points – Stéphen : 600 points – Moi : 1150 points.

 

Alors, elle va avoir lieu cette grosse mêlée centrale ?

Alors, elle va avoir lieu cette grosse mêlée centrale ?

Tour 6 du joueur 1 : Stéphen fut pour la quatrième fois le premier joueur. Il voulu tirer avec son canon orgue sur le gros régiment d'hallebardiers avant de se faire charger mais Renaud joua une carte "Vieille Rancune" et les nains prirent donc mon unité lancier comme cible. Comme par hasard, Stéphen obtint un double 10 et ses 20 tirs firent tomber 11 gobelins mais je parvins à réussir mon test de panique.

 

Tour 6 du joueur 2 : Renaud fut le second de ce dernier tour et put enfin charger les nains de Stéphen !

Chaaaaaaaaaaaaaaargeeeeez !

Chaaaaaaaaaaaaaaargeeeeez !

Lors de la phase de magie, il eut 7 dés contre 4. Il put à nouveau lancer quelques sorts afin de booster ses troupes : Vitesse de la lumière et protection de Pha. Malheureusement pour lui, il ne parvint à tuer que 5 nains tandis qu'il perdait 10 guerriers en retour ! Après avoir compté les différents bonus, il s'avéra que Renaud perdit le combat d'un petit point ! Heureusement pour lui, il ne prit pas la fuite...

 

Tour 6 du joueur 3 : J'eus le loisir de terminer la partie et, pour changer un peu, l'unité du général foira son test d'animosité, sans grand conséquence - heureusement. Etant largement en tête, je décidai de ne pas faire grand chose durant mon tour. J'envoyais juste ma grande bannière au contact de l'objectif. Pour rigoler, ma catapulte à plongeurs de la mort cibla les joueurs d'épée. Je fit un joli "Hit" et parvins à faire 4 morts. Pouf 25% de pertes, pile poil. Renaud foira son test de Cd avec un joli 10. Et vous allez rire, il obtint un magnifque double 6 pour son mouvement de fuite, ce qui les fit sortir de la table. Et hop, 450 points d'engrangé ! Mort de rire !

 

Bilan à la fin de la partie : Je contrôlais l'objectif en fin de partie. Bilan : Renaud : 900 points – Stéphen : 600 points – Moi : 1700 points.

La fin de la partie... et quelle partie !

La fin de la partie... et quelle partie !

Petite conclusion : Quelle partie ! J'ai vraiment eu la loose sur les 3 premiers tours mais ce n'était rien comparé à ce que Renaud a enduré comme jets de poisse ! Mais bon, il ne s'en sort pas si mal de que ça le bougre... Et puis quelle chance insolente du nain en début de partie ! Tous les guerriers qui tombent hormis un, ce qui ne me faisait aucun point (Cf le chariot à pompe et les chevaucheurs de squigs), ça a de quoi vous énerver un tantouillet. Finalement, cette partie a encore démontré que même si on a la poisse pendant la moitié de la partie, un peu de réussite à d'autres moments opportuns peuvent nous faire remporter la victoire. Je confirme aussi que le mode "triomphe et trahison" change vraiment la donne par rapport à une partie normale : on peut moins construire de plans bien huilés car l'ordre aléatoire des tours ainsi que certaines cartes peuvent vraiment tout venir chambouler. J'aimais bien ma liste et s'il n'y avait pas eu les 2 tours consécutifs du nabot en début de partie, je suis certain que mes squigs et chariots à pompe auraient été bien plus chiants à gérer pour mes adversaires. Ce qui m'a un peu énervé aussi ce fut ma capacité à rater mes tests d'animosité avec l'unité du général ! Je n'avais que 2 unités qui testaient à chaque tour et pourtant je parvins à en rater 3 sur 6 avec mes lanciers. Rhaaaa. Bon ok, c'est surtout le premier foirage qui m'agaça car il impliqua l'autre unité dans sa discorde si bien que ma phase de magie tomba à l'eau... J'aurais dû payer un général orque noir ! Surtout que je ne suis même pas allé à la baston. Du coup je n'ai pas pu essayer la Hach' à bastoné dé nabots... Grompf ! Mais bon, je ne vais pas me plaindre vu le résultat final... Oh, et puis que dire de cette capacité qu'à Renaud à perdre un gros régiment à points en toute fin de partie sur une pauvre action merdique (la dernière fois, c'était à cause du sort d'un conjurateur du feu maudit)... Il n'y a que lui pour faire ça ! En tout cas, on a bien rigolé pendant cette partie riche en rebondissements !

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog