Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Groumbahk

Le blog de Groumbahk

Le blog d'un passionné du Neuvième Âge (ex-Warhammer) ! Histoires, règles, photos, tutoriels de peinture, rapports de bataille. Bienvenue !

Publié le par _Gg
Publié dans : #L'empire, #Peinture

C'est pas l'tout mais c'est plutôt mort ce blog en ce moment !

 

Certes, certes. J'ai eu une petite période sans hobby mais là je m'y suis remis... pour mon plus grand plaisir !

 

J'ai donc repris mon projet 1664 là où je l'avais arrêté. Surtout que Jean-Phi m'a dit qu'il risquait de reprendre ses figurines aux vacances de noël, vu qu'il a changé d'appart' ! Je vais donc me retrouver avec tout plein de figurines non peintes sur le champ de bataille si je ne m'active pas un peu et c'est bien connu, les dieux de la chance favorisent les armées peintes ^^

 

Tout d'abord, j'ai voulu uniformiser mes unités. Exit les vieux socles tout verts de flocage ! Je me suis donc amusé à gratter au scalpel une partie de mes figouzes (hallebardiers et escorteurs principalement) suivant la technique suivante :

Voici un escorteur ancienne version...

Voici un escorteur ancienne version...

Et hop, un petit coup de scalpel !

Et hop, un petit coup de scalpel !

Baaaaaaah, ça fait plein de saletés ^^

Baaaaaaah, ça fait plein de saletés ^^

Et hop, un coup de peinture texturée "Stirland Mud", c'est magique !

Et hop, un coup de peinture texturée "Stirland Mud", c'est magique !

Un brossage à sec en Bubonic Brown, puis en Skull White, un coup de Calthan Brown sur les côtés, une touffe d'herbe du Middenland et c'est fini !

Un brossage à sec en Bubonic Brown, puis en Skull White, un coup de Calthan Brown sur les côtés, une touffe d'herbe du Middenland et c'est fini !

Voici donc une photo de mes 3 escorteurs peints à ce jour :

C'est quand même plus la classe !

C'est quand même plus la classe !

Sur le même modèle, je me suis occupé de mes 2 prêtres guerriers à pieds (même s'ils ne font pas partie du projet 1664). J'ai aussi redonné un petit coup sur mon prêtre guerrier à cheval.

Je vais te donner la foi, mécréant !

Je vais te donner la foi, mécréant !

Yaaaah !

Yaaaah !

J'ai aussi re-soclé mes hallebardiers. J'ai continué de peindre mon régiment et, à ce jour, j'ai 20 figurines de prêtes !

La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...
La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...

La bannière est aux couleurs de Pouilly-en-Auxois ! Et puis notez la partition sur le tambour...

En outre, je me suis attelé à la peinture de nouvelles troupes ! J'ai continué mon régiment de chasseurs halflings.

3 éclaireurs halflings de plus, ça m'en fait 5 !

3 éclaireurs halflings de plus, ça m'en fait 5 !

Je me suis occupé aussi de mon sorcier d'ambre, figurine en résine bien agréable à peindre !

Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !
Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !
Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !

Un sorcier dans le vent... Notez la pierre d'ambre autour du cou et la bouteille de pinard... Un vrai sorcier du domaine de la bête !

J'ai aussi eu envie de peindre un canon de l'empire. Il ne fait pas partie du projet 1664 mais c'est une pièce d'artillerie que l'on sort souvent en tant que joueur impérial. Pour différencier le rang des servants de machine de guerre, je leur ai donné une chemise rouge tout en gardant les mêmes tons que les autres fantassins pour leur culotte, ce qui les rattache bien à mon schéma d'armée.

Et hop, on se nettoie un peu le fut !Et hop, on se nettoie un peu le fut !
Et hop, on se nettoie un peu le fut !Et hop, on se nettoie un peu le fut !Et hop, on se nettoie un peu le fut !

Et hop, on se nettoie un peu le fut !

Et voilà où j'en suis à ce jour. J'ai encore quelques halfings et hallebardiers sur le feu mais je m'occupe aussi un peu de la cavalerie... A suivre !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #Batailles !

Et oui, pas de réel rapport de bataille cette fois-ci ! Je n'ai pris aucune note durant nos 3 parties et le debriefing aurait été bien trop long à rédiger. Voici donc un petit album photo, souvenir d'une journée de hobby mémorable, agrémenté de quelques anecdotes fun !

 

Les participants arrivèrent tous aux alentours de 10h. Après un petit café accompagné de croissants frais nous installâmes un champ de bataille assez équilibré. Nous décidâmes aussi de tirer au hasard le scénario que nous allions jouer parmi les 6 premiers du livre de règles. Yann ayant préparé 6 listes (!!) différentes (3 de skavens et 3 d'elfes noirs), il décida aussi de tirer au D6. Il tomba sur une de ses armées de skavens.

 

Mon premier adversaire fut Stéphen et ses guerriers du chaos. Nous tirâmes le scénario 3 : la bataille du col tandis que Yann rencontrait Renaud avec le scénario 6 : la tour de guet. Voici la photo du déploiement :

Le scénario implique un déploiement sur la largeur de la table...

Le scénario implique un déploiement sur la largeur de la table...

Stéphen jouait un pavé de 20 guerriers du chaos de Khorne (avec hallebardes) menés par un sorcier du feu niveau 1 et une grande bannière, un gros pavé de 40 maraudeurs de Khorne avec armes lourdes et 3 unités de 5 chiens du chaos.

Stéphen jouait un pavé de 20 guerriers du chaos de Khorne (avec hallebardes) menés par un sorcier du feu niveau 1 et une grande bannière, un gros pavé de 40 maraudeurs de Khorne avec armes lourdes et 3 unités de 5 chiens du chaos.

Et voici mon armée !

Et voici mon armée !

J'avoue qu'il menait la partie durant la bataille : Ma seule unité sujette à l'animosité rata son test 2 fois de suite et se retrouvèrent au corps à corps contre les maraudeurs assez vite. J'eus tout juste le temps de sortir mes chamans ! Lors du premier combat je me fis pourrir face aux khorneux avec arme lourde mais je fis un double 1 qui me fit rester sur place ! Mes squigs broyeurs tentèrent d'éviter les chiens du chaos, mais l'un d'eux n'y parvint pas et mourut en tuant l'unité (ou comment perdre 65 points quand l'adversaire n'en perd que 30). Stéphen fit une petite erreur de jeu (à mon avis) en sortant son sorcier de son unité en voyant mes trolls accompagnés de mon général sur araignée approcher. Du coup, mon seigneur gobelin chargea tout seul le général de Stéphen, ce qui me fit marquer quelques précieux points de victoire. J'ai aussi eu un gros coup de chance avec mon deuxième squig broyeur qui traversa les régiments de maraudeurs et de guerriers du chaos. Il devait terminer son mouvement derrière les lignes de Stéphen mais ce dernier étant en tout bout de la table, il n'y avait pas assez de place pour le squig qui revint finir son mouvement sur l'unité de guerriers du chaos qui se mangea donc 5D6 touches de force 6 !! Le régiment fuya (oui, on a zappé qu'ils étaient immunisés à la psychologie grâce à la marque de Khorne)... Je ne parvins point à les rattraper, ni à les achever si bien que je ne marquais pas les nombreux points du régiment en fuite à la fin de la partie (mais encore sur la table)... Du coup l'égalité fut quasi parfaite (environ 400 points de chaque côté). Belle partie de Stéphen, qui méritait de gagner sur ce coup là !

 

De son côté, Yann perdit contre Renaud. Nous prîmes ensuite une collation bien méritée (hamburger maison, nuggets, chips... du light quoi) et passâmes à notre deuxième bataille. Yann n'ayant jamais joué contre Stéphen, ils s'affrontèrent sur un scénario qui parut très difficile pour Yann, le quatrième : sang et gloire. Yann partait avec 4 points (2 bannières et son général) tandis que Stéphen partait avec 5 points dont 4 dans son gros régiment de guerriers du chaos ! Cela s'annonçait difficile pour les ratons !

Yeah, j'ai pensé à prendre une photo de la table d'à côté !

Yeah, j'ai pensé à prendre une photo de la table d'à côté !

De notre côté, nous fîmes une attaque à l'aube (scénario 2) avec Renaud.

Pas mal pour un déploiement un peu aléatoire, non ?

Pas mal pour un déploiement un peu aléatoire, non ?

Renaud jouait 3 chars, 3 chevaliers des nécropoles, un sphinx de guerre et un gros pâté d'archers (40) accompagnés du hiérophante général.

Les archers de Renaud firent assez mal à mes troupes (ils virent facilement à bout de mes squigs broyeurs), surtout avec ce genre de lancers de dés :

Nan, ce n'est pas possible, c'est Renaud qui a fait ce jet là ???

Nan, ce n'est pas possible, c'est Renaud qui a fait ce jet là ???

Après les 2 premiers tours, nous fîmes une pause pour aller au Games de Dijon qui fêtait ses 10 ans ce jour là ! Nous ne voulions rater la photo pour rien au monde, fidèles clients depuis de nombreuses années et amis du manager que nous sommes ^^

Bon ben... Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaagh !

Bon ben... Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaagh !

Nous en avons aussi profité pour participer à la tombola et au vote pour le petit concours de figouzes : 10 figurines pour les 10 ans du mag'. Soit 10 bonshommes d'une unité, soit 9 et un héros. Je suis d'ailleurs assez fier puisque j'ai fini troisième grâce à mes hallebardiers impériaux aux couleurs de ma chère Bourgogne :

 

Mes pitits bébés sur la table du games, quel honneur ^^

Mes pitits bébés sur la table du games, quel honneur ^^

Puis nous revînmes à la maison pour finir de se taper dessus ^^. La partie avec Renaud fut plaisante avec de nombreuses décision tactiques à prendre. La victoire me revint mais, là encore, ce fut tendu ! De l'autre côté de la table, Stéphen gagna contre Yann.

 

Après un copieux repas de nouilles façon carbonara, nous nous lançâmes dans la dernière partie de la journée à savoir le deux contre deux. Les équipes furent vite constituées : je ne pouvais pas jouer avec Stéphen puisque nous étions les 2 vainqueurs (une victoire et un nul). Je n'avais pas encore joué contre Yann et Stéphen n'avait point joué contre Renaud si bien que mes gobelins furent alliés au rois des tombes tandis qu'une vile alliance de guerriers du chaos et de skavens s'alignait en face de nous. Pour le scénario, nous avons bien déliré à table en ressortant une vieille idée (ici) qui consistait à placer 3 portails magiques sur la table et à faire venir des créatures aléatoirement (avec des pouvoirs aléatoires) à chaque début de tour. Concrètement nous tirions 3 petits papiers au hasard pour déterminer la nature du nouvel arrivant : le type de monstre, son pouvoir et le lieu d'arrivée ! Cela allait ajouter du piquant surtout que nous avons eu des idées vraiment funs comme vous allez le constater ! Niveau règles, les streums sortaient du portail et se dirigeaient vers les joueurs "du tour" : genre pendant notre tour le monstre se dirigeait vers notre unité la plus proche et vice versa. Ensuite, ils se dirigeaint vers la troupe la plus proche, peu importe à qui elle appartenait ! 

 

And now ladies & gentlemen, ze déploiement : 

Nos fiers adversaires prennent la pose !

Nos fiers adversaires prennent la pose !

Un déploiement compact... à suivre !

Un déploiement compact... à suivre !

Je découvris ainsi l'armée de Yann qui était composée de 20 guerriers des clans + technomage et mortier à globes toxiques, 10 encenseurs à peste + prêtre de la peste, un canon à malefoudre et 20 vermines de choc + ratasphère.

Notre bord de table...

Notre bord de table...

Une belle alliance...

Une belle alliance...

Et une belle ligne de bataille !

Et une belle ligne de bataille !

Et bien Renaud, ça te réussit pas de faire du JDR jusqu'à 4h du mat' la veille d'une journée comme celle-ci !

Et bien Renaud, ça te réussit pas de faire du JDR jusqu'à 4h du mat' la veille d'une journée comme celle-ci !

Je ne vais pas m'attarder sur un compte-rendu détaillé mais je vais revenir sur toutes les bêtes qui apparurent !

Tour 1 de nous : Le tirage au sort désigna 1D2 enfants du chaos ! Nous fîmes 1 sur notre lancer, si bien qu'une seule bête arriva. De plus, elle eut le pouvoir "Tiens c'est pratique ce 3e bras" qui lui ajoutait une attaque, ce qui semblait très logique pour une telle bestiole ! Elle apparut à la porte de derrière et fonça droit sur le sphinx de guerre qui l'écrasa comme on écrase un cafard sous sa chaussure !

L'enfant du chaos ne fera pas long feu...

L'enfant du chaos ne fera pas long feu...

Tour 1 de nos adversaires : Dans une phase de loose, un shaggoth apparut par la Stargate (la porte du milieu). Le hasard nous fit bien rigoler puisque le pouvoir du shaggoth était : "Celui qu'a la plus grosse". Ce pouvoir consistait à faire un concours de stouquette au corps à corps. Le shaggoth comparait la sienne à celle de l'adversaire. Cela était matérialisé par un jet de dé. Celui qui faisait le plus grand avait la grosse et son ennemi perdait un point de vie de honte... La grosse bêbête fonça sur les maraudeurs de Khorne et il s'avéra que l'immense créature était moins bien membrée que le champion nordique ! La loose !

Gros shaggoth mais ch'tite stouquette !

Gros shaggoth mais ch'tite stouquette !

Pour se venger de la honte subie, il explosa le régiment de maraudeurs et fit paniquer quelques rats aux alentours... Il nous aida bien sur ce coup là !

 

Tour 2 de nous : La porte désignée fut encore celle de derrière et la créature qui sortit fut une nuée de nurglings suicidaires qui eurent le pouvoir "Acnéique", ce qui leur allait comme un gand et leur donnait des attaques empoisonnées. Ils foncèrent sur le sphinx qui les explosa comme on explose un bouton d'acné bien mûr...

"Putain, vous allez encore me faire chier longtemps avec vos merdouilles ?" se demandait le sphinx... enfin plutôt Renaud

"Putain, vous allez encore me faire chier longtemps avec vos merdouilles ?" se demandait le sphinx... enfin plutôt Renaud

Tour 2 de nos adversaires : Attention, une superbe créature fit son apparition sur le champ de bataille par le portail du milieu. Stargate. Littéralement Stargate signifie la porte des étoiles et ce fut une star qui fit son apparition puisque vint Paris Hiltork !

Wouuuuuuuuh c'est chaud comme une baraque à frite !

Wouuuuuuuuh c'est chaud comme une baraque à frite !

Paris Hiltork avait le profil d'un héros orque avec les règles spéciales : Séduction (ennemi doit faire un test de Cd pour pouvoir la frapper) et slap dance (toute unité à 12 ps fait un test de Cd sinon elle est stupide). Qui plus est elle était équipée d'un kikoup'. En outre, son pouvoir était "Cafféiné" si bien qu'elle attaquait en premier ! Quel ennemi redoutable, mais bon on a échappé au pire en ayant une Paris Hiltork avec le pouvoir "Celui qu'a la plus grosse" !

 

Tour 3 de nous : Nous eûmes notre phase de loose en tirant un mastauroc ! Qui plus est la bête avait le pouvoir "Apprenti magicien" qui lui faisait lancer une boule de feu aléatoirement ! Nan mais franchement, vous imaginez un mastauroc sorcier, vous ? Et il fait comment pour la lancer sa boule de feu ? Il se met sur ses papattes arrières et fait un Ha-do-ken avec ses papattes avant ?? C'est n'importe quoi ce jeu ^^. Toujours dans le grand n'imp', le mastauroc sortit par la porte des W.C. ! Vous y croyez, vous ?

Hey mais le gros balourd tombe sur mon fanatique ! Niark niark niark !

Hey mais le gros balourd tombe sur mon fanatique ! Niark niark niark !

Heureusement pour nous, la grosse bestiole velue arriva sur mon fanatique. Elle l'écrasa, mais en prenant 2D6 touches de force 5 due à l'agonie du gobelin tout fou ! Je pris mes deux dés et obtint un magnifique 11. 11 touches, wahou ! Je repris mes 11 dés et tentait de blesser la bête, voici le jet :

Powaaaaaaaaaaaa !

Powaaaaaaaaaaaa !

Mon fanatique réduisit donc le mastauroc en charpie avant de rendre l'âme ! Et hop 285 points dans la besace, yipiyeah ! Quand j'vous dis que c'est n'importe quoi ce jeu ^^. Et encore vous auriez du voir le regard désabusé de nos adversaires warf warf warf !

 

Tour 3 de nos adversaires : Stéphen et Yann firent apparaître 1D4 nains du chaos ivres par la porte de derrière. Bien qu'ils fissent arriver 4 nabots, leur pouvoir "Rachitique" leur donnait -1 en endurance. Le shaggoth ayant décimé ce coin du champ de bataille, il ne restait plus qu'à notre sphinx de guerre à les charger !

Hips !

Hips !

Tour 4 de nous : Après la charge du sphinx de guerre, nous tirâmes 1D3 ogres qui arrivèrent - encore - par la porte de derrière ! A l'instar des enfants du chaos, nous ne fîmes arriver qu'une seule créature mais l'ogre avait le pouvoir "Chuck Norris" !! Cela lui donnait le coup fatal héroïque si bien que lorsqu'il fonça sur le sphinx nous eûmes un peu peur du résultat ! Si l'ogre arrivait à faire un 6 pour blesser, c'en était fini du sphinx ! Heureusement pour nous, ce ne fut pas le cas et le sphinx finit par venir à bout de tous ses adversaires !

Le sphinx, toujours monopolisé par les créatures de la porte de derrière !

Le sphinx, toujours monopolisé par les créatures de la porte de derrière !

Tour 4 de nos adversaires : Nos adversaires firent arriver un répurgateur "Flatulent" par la porte des étoiles. Le pouvoir "Flatulent" conférait au répurgateur un malus de -1 en CC à ses adversaires en contact ! Le répurgateur finit par se déplacer vers nos troupes et en particulier vers le hiérophante de Renaud !! Heureusement, nous pûmes tuer l'impérial avant que ça ne soit la cacatastrophe ^^

Un répurgateur dans le vent...

Un répurgateur dans le vent...

Tour 5 de nous : Une fois de plus, une créature arriva à côté du sphinx de guerre ! Toujours dans les défis à la noix, un spectre arriva et fonça sur la bête... qui ne pouvait point la blesser ! Heureusement pour nous, le pouvoir du spectre fut assez inutile puisqu'il était "Bête comme ses pieds" ce qui le rendait stupide...

 

Tour 5 de nos adversaires : La dernière grosse bête du jeu sortit de la Stargate, il s'agissait du géant qui avança droit en direction des derniers survivants de Yann et Stéphen sur notre flanc gauche... Le géant avait le pouvoir "Qui louche" ce qui lui donnait -1 en CC quand il frappait. Ok, ça ne servait à rien vu que la grosse bête n'utilise pas sa CC pour combattre... Par contre, le géant allait foncer sur mes gobelins qui étaient les plus proche au tour 6 si bien que mes vaillant guerriers chargèrent le gros. Avec ma ribambelle d'attaque, je parvins à blesser 5 fois la brute mais le lourdeau rétorqua avec un cri qui tue qui fit fuir mes gobs... Ils se firent rattraper par le grand nigaud qui rapporta donc quelques points à nos adversaires !

 

Tour 6 de nous : Une dernière créature sortit de la porte de derrière et fonça sur le sphinx. Il s'agissait d'un familier frénétique qui avait le pouvoir "De la cité du Nheuftroa" ce qui lui donnait la haine ^^.

Le sphinx aura géré les créatures sortant de la porte de derrière...

Le sphinx aura géré les créatures sortant de la porte de derrière...

Au bout du compte le sphinx parvint à se débarrasser de tous ses adversaires !

 

Tour 6 de nos adversaires : La dernière bestiole arriva sur le champ de bataille : il s'agissait d'une bête des marais qui eut le pouvoir "Chanceux" qui lui donnait une sauvegarde invulnérable à 6+ ! La partie étant pliée, l'arrivée de la bête ne changea pas grand chose au jeu.

 

Conclusion : Il nous restait dans la besace des pouvoirs qui ne sont pas tombés : "Rikiki" (-1 CC, -1 E, -2F), "Boiteux" (-2 ps sur le mouvement), "Brutal" (+1 CC, +1 F, +1 A), "Cours forest !" (+ 1D6 ps en mouvement), "N'a pas compris le plan !" (se déplace vers l'unité la plus loin) et "Dédaigneux" (Ne peut pas charger, s'arrête à 1 ps).

Nous emportâmes la partie finale puisque nous sommes quasimment venus à bout de l'armée de Yann et Stéphen, tandis que nous perdîmes environ la moitié de nos troupes. Qui plus est, nous tuâmes un grand nombres de créatures qui rapportaient des points (enfin, surtout le sphinx de guerre et le méga coup du fanatique). Mais le score importait peu : c'était la bonne tranche de rire que l'on s'était payée et, dans sa globalité, la bonne grosse journée Warhammer que nous venions de vivre...

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog