Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Groumbahk

Le blog de Groumbahk

Le blog d'un passionné du Neuvième Âge (ex-Warhammer) ! Histoires, règles, photos, tutoriels de peinture, rapports de bataille. Bienvenue !

Publié le par _Gg
Publié dans : #Batailles !

Nous revoici pour faire un compte rendu succinct de la partie. Comme nous n'étions pas limité en nombre de tours, vu que la partie s'arrêtait quand tous mes régiments étaient morts ou sortis de la table, je n'ai pas eu le courage de faire un compte rendu tour par tour ! Voici donc les moments forts de cette partie :

 

Le déploiement de Yann : Les guerriers du chaos se déployaient en premier sur la table avant que mes troupes n'arrivent.

 

Le déploiement :

Oooh la belle ligne chaotique...

Oooh la belle ligne chaotique...

De gauche à droite : 5 cavaliers maraudeurs avec musicien, 10 chevaliers du chaos, 23 guerriers du chaos de Slaanesh avec grande bannière...

De gauche à droite : 5 cavaliers maraudeurs avec musicien, 10 chevaliers du chaos, 23 guerriers du chaos de Slaanesh avec grande bannière...

... 1 autel de guerre du chaos, 23 maraudeurs avec un sorcier de l'ombre niveau 2, 5 chiens du chaos, 1 canon apocalypse, 10 ogres de Nurgle...

... 1 autel de guerre du chaos, 23 maraudeurs avec un sorcier de l'ombre niveau 2, 5 chiens du chaos, 1 canon apocalypse, 10 ogres de Nurgle...

... 1 prince démon de tzeentch, 23 guerriers du chaos avec un seigneur du chaos (le général) et 5 chiens du chaos.

... 1 prince démon de tzeentch, 23 guerriers du chaos avec un seigneur du chaos (le général) et 5 chiens du chaos.

La vue d'ensemble après l'arrivée de mes troupes au tour 1 !

La vue d'ensemble après l'arrivée de mes troupes au tour 1 !

Mes poupounets !

Mes poupounets !

Un gros troupeau de peaux-vertes qui arrive sur un flanc !

Un gros troupeau de peaux-vertes qui arrive sur un flanc !

Un squig broyeur isolé sur l'autre flanc de la table de jeu.

Un squig broyeur isolé sur l'autre flanc de la table de jeu.

La partie unité par unité :

- Le squig broyeur isolé : il a foncé vers les cavaliers maraudeurs. Ces derniers ont voulu le tuer avec des haches de lancer, sans succès, le squig restant en vie avec 1 PV ! Du coup il leur a rentré dedans et les a détruit. Durant ses mouvements aléatoires suivants il n'a fait aucune perte et a zigzagué sur le champ de bataille avant de mourir sous un tir de canon apocalypse...

- Parlons justement du canon apocalypse ! Au tout début de la bataille ce dernier a eu un incident de tir, lui faisant aspirer tout ses servants nains du chaos (Sluiiiiiiiirp !). Yann a foiré son test de réaction et son canon ne pouvait plus bouger de la partie. Il resterait indéfiniment sur place (en étant indémoralisable) et tirerait sur l'ennemi le plus proche. Un peu plus tard dans la partie, Yann refit le même misfire. Enfin au moment où il tirait sur le squig broyeur isolé, il refit un incident de tir et fit 6 sur son jet de dé. Le canon effecuait son tir avec force 10 et après il ne pouvait plus tirer de la partie. Il venait de cracher une dernière fois la purée (oui c'est claaaaasse) et acheva mon squig. Sinon il ne fit rien de la partie...

- L'unité du match fut certainement mes kostos orques sauvages. Dès le tour 2, ils chargèrent les ogres du chaos (qui s'étaient approchés). Ils firent un massacre (ils ont gagné le corps à corps de 5) mais ces vilains ogres réussirent à sortir le fameux double 1 sur leur test de Cd ! Au tour suivant, Yann me chargea avec ses maraudeurs + sorcier de flanc et 5 chiens du chaos de dos. A ma grande surprise je m'en sortis bien (même si je perdis mon chaman en cours de route), et je gagnai le corps à corps de 3 pts ! J'avais annihilé les chiens du chaos et les maraudeurs fuirent, ainsi que les ogres. J'ai poursuivi les ogres mais je ne les ai pas rattrapés. Au tour suivant, je les chargeai de nouveau mais ces dernier fuirent encore trop loin. A son tour, Yann les rallia et à mon tour je relançai une offensive pour en venir à bout mais je fus une nouvelle fois trop court (genre une charge à 3 avec 4 de mouvement alors qu'ils étaient à 8 ps !). A son tour, Yann chargea dans le tas mais il se fit massacrer et, enfin, ce coup-ci je pus les rattraper ! Au tour suivant, je parvins à sortir l'unité par le bord de table de Yann ! Et hop, une bonne partie des points de sauvés ! Et puis ils avaient largement rentabilisé leur cout en détruisant les ogres...

- Les trolls ne firent pas grand chose... J'ai foiré plein de charges sur les guerriers du chaos avec le général en sortant plein de 3 ou 4 sur mes jets de charge. Heureusement vers la fin de la partie, j'étais assez prêt de l'unité pour être sur de les charger (genre à 6 ps). Toutefois, Yann avait été fortement affaiblis par l'autre squig broyeur et par les fanatiques et son unité ne comportait plus qu'une dizaine de figurines. Il choisit donc de fuir ma charge, espérant courir assez loin ! L'idée n'était pas stupide car si ça avait marché, il aurait pu charger le tour suivant mes trolls avec ses chevaliers du chaos ! Sauf que ce coup-ci ce fut lui qui obtint un jet de fuite lamentable et moi un gros jet de charge... Bye bye les guerriers et le général ! Et sans taper en plus ! Du coup je n'ai pas vraiment pu tester les trolls au corps à corps... Ils ont juste été une très bonne menace contre Yann ! D'ailleurs il s'est acharné dessus avec sa magie et a réussis à en tuer 9 quand même... Il sortait régulièrement le sort trahison de Tzeentch. Je savais que j'aurais pas du mettre mes figurines de trolls du chaos dedans ! C'était forcément eux les traitres ^^. Bon j'ai tout de même réussi à sortir les 6 autres trolls me permettant encore de m'assurer quelques précieux points de victoire supplémentaires.

- Le deuxième squig broyeur fit son boulot en passant à travers les guerriers du chaos et en en tuant 8 d'un coup. Cela coïncida avec un mouvement de fanatique qui en tua 5 au passage. 13 pertes d'un coup, ça fait mal ! Dans ses déplacements aléatoires, le squig ne fit plus grand chose mais parvint tout de même à sortir de la table en même temps que les trolls, me permettant de sauver encore 65 pts...

- Enfin les gobelins jouèrent correctement leur rôle de chausson à grande bannière ! Après avoir essuyé de nombreuses pertes à la magie (entre autre avec trahisons de Tzeentch où j'effectuais 45 attaques contre mon unité), la grande bannière décida de rejoindre les trolls. Les gobelins de la nuit restants ratèrent leur test de terreur quand le prince démon chargea. Ils fuirent et furent rattrapés par le vilain. Bon ils ont aussi lancé leurs fanatiques au bon moment ! Ces derniers ont tués quelques guerriers du chaos et les 5 chiens qui déclenchèrent leur sortie... Du bon quoi !

Bilan :

Yann ne tue que 1212 pts de mon armée vu que j'ai réussi à sauver mon seigneur, ma grande bannière, 6 trolls, 13 kostos et un squig broyeur !

De mon côté, je sauve donc 788 pts et j'ai tué 1605 pts chez Yannick ! Belle victoire des orques & gobelins !

Fait rigolo (ou pas) :

J'avais tellement hâte que mes trolls vomissent partout sur l'adversaire (j'imaginai déjà la scène, surtout pour les trolls du troisième rang qui vomissent par dessus leurs petits copains), que je suis forcément déçu qu'ils n'aient pas eu de phase de corps à corps... Bon question vomi j'ai tout de même été servi puisqu'avant la partie notre petite fille a vomi son repas dans son lit et que dans la nuit qui a suivi la partie j'ai vomi deux fois car j'ai choppé une gastro ! Fun, non ?

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #Orques & Gobelins, #Batailles !

Attention, attention scénario à la noix où mon adversaire est deux fois plus nombreux ! Voici donc ma liste V8 d'orques & gobelins à 2000 pts !

 

Seigneurs :

W'korbum Ub Katuum : Chef de guerre orque sauvage + lames d'escrimeur + armure resplendissante + potion de force + bouclier = 233 pts. La grosse brute de l'armée capable de dessouder du gros guerrier en armure. En effet, grâce à la frénésie et aux lames d'escrimeur il aura 10A CC10. Bon il a force 6 au premier round de cac puis force 5 mais avec la potion de force, on peut monter jusque force 8 (9 en cas de premier cac) pour exploser un seigneur du chaos ! Le problème est l'initiative. Grâce à l'armure, il ne sera touché que sur du 5+ (ce qui va limiter le nombre de touches), même contre un seigneur. Le chaos n'ayant pas la haine, il sera relativement protégé. De plus il a endurance 5 et une svg invulnérable à 5+. Je pense que ça le fait !

Zim Urk K'haga : Grand chaman orque sauvage + tête réduite de la chance + pierre d'obsidienne = 265 pts. Alors là je suis content d'avoir relu les règles de la résistance à la magie et je dis combooooooooo ! Alors les orques sauvages ont une invulnérable à 6+ conférée par des tatouages protecteurs. Ce invulnérable passe à 5+ avec la tête réduite de la chance. Qui plus est, quand un personnage bénéficie d'une résistance à la magie rejoint une unité, tous les membres de l'unité en bénéficie ! Du coup, chaque orque sauvage de mon pavé à une sauvegarde invulnérable de 2+ contre la magie, puissant non ?

 

Héros :

Grimgor Bit'en Fer : Grand chef orque noir + grande bannière + talisman de préservation + icône de fer maudit + bouclier = 167 pts. C'est toujours pratique une grande bannière. Du coup je le protège avec le talisman qui donne une invulnérable à 4+ (pratique contre la magie, les tirs et les gros bourrins au corps à corps). L'incône de fer maudit confère au porteur et à son unité une invulnérable à 6+. Vu que je le déploierais avec des gobs de la nuit, ça peut être pratique d'en sauvegarder quelques-uns sur un tir de canon apocalypse !

 

Unités de base :

33 kostos orques sauvages + kikoup' additionnel + EMC = 398 pts. Ze grosse unité de l'armée ! Avec les deux seigneurs orques sauvages dedans, ça va le faire : Contre la magie, on dispose d'une invulnérable à 2+, contre le tir une invulnérable à 5+ puis au corps à corps, chaque orque délivre 3A CC4 F4 (5 au premier round) ! Greuuuuu !

44 gobelins de la nuit avec lance + bouclier + EMC + rétaires + 3 fanatiques = 282 pts. Leur but : libérer du fanatique et tenir le plus longtemps possible ! Ils seront déployés en 7 rangs de 6 (ou 8 rang de 5, je ne sais pas encore) avec la grande bannière en coin. Ils seront indomptables un bout de temps !

 

Unités spéciales :

15 Trolls = 525 pts. Déployés en horde entre les orques sauvages (général) et les gobs de la nuit (grande bannière), l'adversaire devra déployer une armada d'attaques pour en venir à bout ! Si je tombe contre du guerrier en armure ou de l'ogre : Il me tuera 2 trolls maxi (3 dans le pire des cas) et se prendra 13 touches automatiques de force 5 sans sauvegarde de vomi !! Si je tombe contre du maraudeur, je préfèrerais délivrer 3A CC3 F5 par troll ! Greuuuuuuuuuuuu !

 

Unités rares :

Squigs broyeurs = 65 pts

Squigs broyeurs = 65 pts. S'il veut les tuer, il faudra qu'il s'acharne dessus à la magie. Et je préfère qu'il s'acharne sur ça que sur le reste ! Sinon il enverra une petite unité en sacrifice : j'y perdrais s'il envoie 5 chiens mais s'il envoie 5 cavaliers maraudeurs ou 10 chiens ça sera kif-kif. Maintenant vu qu'il se déploie en premier, je dois pouvoir éviter cette menace pour mettre les squigs là ou ça fait mal (devant des ogres ou des chevaliers du chaos par exemple) afin de laisser planer la menace des 3D6 touches de force 6 ! Sinon, il les ignorera et ce sera le pied. J'espère aussi générer "Main de Gork" avec mon sorcier pour envoyer les squigs au plus près de ses lignes le plus rapidement possible. On verra bien mais pour 65 petits points, le jeu en vaut la chandelle !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #Orques & Gobelins, #Histoires

Groumbahk L'terrib' reprit une cuisse de nain farci en observant son idole verte de Gorbazm L’Krotteu'... Voyant que son fidèle bras droit Grimgor Bit'En Fer le regardait bizarrement il lui demanda "Kess't'as Grimgor, tu veu mon portrè ?

- Nan chef, répondit piteusement l'orque noir, mé j'me d'mandais kommen k'ça pouvait marcher c'machin là. Il désigna du doigt la statuette tout en reprenant un morceau de nain. Apparemment c'était l'échine.

- Ché pas, répondit le chef de guerre en mastiquant. Cé magik à c'k'y parait, chomp. J'pense k'cé karrément Gork é Mork ki l'ont fabriké, chomp. Tou c'keuj' peu dir', chomp, cé k'ça march' plutôt pas mal pour eul'moment, chomp. Il éructa bruyamment.

- Oué". L'orque noir éructa aussi et s'étira en baillant. Il ajouta : "Cé pas mal c'te r'cett' mais p'tain kess k'ça donn' soif !

- T'as rézon, ajouta Groumbahk en se lèchant les babines, on va aller r'chercher d'la binouz'. GAZBAAAAAK !"

 

Un frêle gobelin encapuchonné arriva dans la minute. "Va nous r'chercher un tonneau d'binouz', et plus vit' euk'ça !

- Euh...., balbutia le gobelin édanté (suite à une chute de squig), ch'veux bien chef, mé ch'krois qu'cha ch'ra l'dernier.

- Koi ? Déjà ! Merd', va falloir k'on r'fasse eul'plein ! L'problème cé k'on a pillé tous les villaj' pas loin d'not' kamp et ki va falloir bouger...

- Chef, ch'krois k'on a r'tourvé une karte 'vek les nabots qu'vou jêtes en train d'grignoter, cha peut p't'êtr' vous chervir !

- Mé cé k'il est pas si bête euk'ça c'te gob, rayonna Groumbahk, allons voir ça". Le chef de guerre se leva et sortit de la hutte, suivi par le gobelin, lui-même suivi par Grimgor qui continuait de mastiquer son os de nain. Groumbahk arriva devant une tente gardée par deux gros orques noirs qui laissèrent passer la petite troupe sans broncher ("faut pas broncher kand eul'chef est dans l'koin"). Entre les casques, les armes et les habits récupérés sur les cadavres des nains se trouvait un coffre. Groumbahk sorti la clef qu'il portait en pendentif sous son armure, et l'inséra dans la serrure du coffre. Celui-ci s'ouvrit en grinçant. Il contenait quelques pièces d'or, une ou deux pierres précieuses, des babioles et quelques parchemins. Groumbahk s'empara de l'un d'eux, il le déroula et dit : "Cé bon, cé c'lui-ci. Va falloir k'on aill' voir Garcimork...

- Hein ?, interrompit Gazbak.

- Oui krétin, reprit le chef de guerre en frappant le gobelin qui couina, on va voir Garcimork passke j'sais pas c'ké écrit sur c'te parch'min ! Déjà k'j'ai du mal à lir' la kriture des zoms, alors celle des nabots...

- Chui obligé d'venir ? demanda le gobelin, Pachke Garchimork l'est un peu bijarr' et avek les jotr' gars, on echaye d'l'éviter...

- Oui tu viens 'vek nous, l'orque refila une torgnolle au gobelin qui couina de nouveau. J'auré b'soin d'toi pour faire passer un messag' aux zotr', et toi aussi tu viens" dit-il en fixant Grimgor avant qu'il ne pose la même question que Gazbak. Groubahk prit soin de refermer à clef le coffre et sortit de la tente, le parchemin à la main, suivi par Gazbak et Grimgor qui ronchonnaient...

 

Les trois peaux-vertes s'éloignèrent de l'endroit où avait été regroupées les tentes de la tribu. Il passèrent vers l'enclos à squigs où quelques gobelins de la nuit gisaient, ces derniers n'ayant pas la carrure pour devenir bergers et manipuler les aiguillons à squigs et autres squignoux incombant à la profession, ce qui fit sourire Gazbak. A la limite du campement peau-verte se dressait une hutte branlante faite de bric et de broc. C'est ici que vivait le chaman Garcimork dont la présence dans le camp n'était pas très souhaitée par ses congénères.

 

Groumbahk s'arrêta devant l'entrée et appela le chaman. Il préfèrait l'appeler plutôt que d'entrer directement car Garcimork était susceptible et il ne fallait pas le contrarier. Même les plus grands chefs de guerre ne sont pas à l'abri d'une malédiction leur faisant apparaitre des boutons sur tout le corps, leur filant une migraine carabinée (comme après un gros effort cérébral, genre essayer de compter après 5) ou, pire, leur coupant l'envie de se battre ! Et puis des fois, y'en a qui finissent carrément en tas de cendre et ça c'est pas cool du tout.

 

Un petit gobelin au couvre-chef ridicule (une sorte de crâne de piaf avec plein de plumes) sortit de la hutte. Grimgor le salua d'un hochement de tête et attendit que le chaman prenne la parole :"J'étais en train de couper des fientes de troll pour un 'chant'ment !

- Quel chale job, marmona Gazbak, avant d'hurler un cri strident (Genre un iiiiiiiiiiiiiiiiiiiik, en beaucoup plus aigu). En effet à peine eut-il fini sa phrase que le chaman lui envoya une boule de feu violacée qui sortit de son baton et qui toucha le gobelin en pleine poitrine ! Le corps de la malheureuse victime gonfla comme un balon de baudruche tandis que sa machoire s'aggrandissait de plus en plus. Dans un bruit flatulent, il fut transformé en squig des cavernes !

- Kess' t'a fé ? questionna Groumbahk.

- Ben, répondit le chaman, il m'a traité de sale zob !

- Mé non triple buz', y disait "quel sale job" mé 'vek ses dents kassées, t'as pas du tout kompris !

- Ah ben tant pis...

- Komment tant pis ? Tu peu pas l'fair' rev'nir comme avant ?

- Bah nan, c'est pas prévu dans l'sortilèj', ça...

- Ah... ben tant pis cé kon pour lui. En tout kas, y s'ra plus balèz' au kombat maint'nant !" Groumbahk partit d'un rire gras et tonitruant aussitôt accompagné par Grimgor et Garcimork alors que Gazbak le squig ne semblait pas se rendre compte de la situation et se léchait les parties intimes.

 

Une fois remis de leur fou-rire, le chaman gobelin reprit : "Pourkoi tu voulé m'voir, Groumbahk ?

- La rézerv' eud'bière est kasi vide et pis y a plus trop d'nabots à bek'ter non plus. Du koup, on a trouvé cett' karte et on s'demande c'k'y a d'ssus passke cé écrit en nabot, l'orque noir tendit la carte au socier qui ouvrit le parchemin.

- Hmmmmm du Khazalid... attends, j'vé cherché mon amulett' eud'traduktion !". Garcimork retourna dans sa hutte et revint quelques secondes plus tard avec un drôle de pendentif autour du coup. Il marmona une espèce d'invocation incompréhensible et posa l'amulette sur la carte. Un décharge verte secoua le chaman qui perdit l'équilibre et se retrouva sur les fesses. Il se releva en s'époussettant le derrière et ajouta d'un ton victorieux : "La carte indique l'emplacement d'une taverne pleine eud'd'bière ! 

- Parfé, reprit Groumbahk, cé loin d'ici ?

- Une semaine de march'...

- Et ben allon-zy, Grimgor ?

- Hmmmm, l'orque noir sursauta (il était en pleine phase de méditation digestive et avait perdu le fil de la conversation), koi ?

- Va dir' aux gars k'on lève eul'kamp !

 

***

 

Groumbahk observait la taverne à côté de Grimgor. "Cé là !

- Oué, cé pas trop tôt, j'kommençais à avoir les guiboll' en kompote...

- Cé clair'... Mé... mé... cé koi cé bouffons ?"

De l'autre côté de la clairière, venait d'apparaître des guerriers en grosses armures. Groumbahk reprit :"Cé dé zoms du kaos, il se tourna vers ses troupes, lé gars la bièr' attendra un peu, on va déjà tapé sur les gros d'en fass' en armure !" Les peaux-vertes acclamèrent le discours lyrique du chef. Si, si c'est lyrique pour un orque de dire ce genre de phrase, c'est même limite poétique. Même les squigs semblaient avoir compris le message (un peu comme quand on crie "Gameeeeelle" à un chien) et grognaient intensément. Groumbahk souriait tant il sentait l'adrénaline dans son corps et hurla un gros "Waaaaaaaaaaaaaaaaaaagh !" bien gras en courant vers les guerriers du chaos, bientôt imité par ses troupes avides d'un combat sanglant.

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #Batailles !

Woah, ça c'est du titre d'article ^^

 

Pour la deuxième partie de notre campagne, nous avons opté pour un vieux scénario tiré de la campagne d'Albion. En effet, pris dans leur élan de victoire, la bière aidant, les troupes gagnant la première partie poursuivent leurs ennemis dans le but de les détruire. Malheureusement pour eux, les fuyards eurent le temps de rejoindre les renforts. Quand l'attaquant s'en aperçoit, c'est déjà trop tard. Ils sont pris au piège !

 

Vu que j'ai gagné la première partie, je me retrouve donc avec 2000 pts de peaux-vertes opposés à 4000 pts de chaos !

 

Le scénario :

ARMEES : Les deux armées sont choisies en utilisant leurs listes respectives. Le défenseur doit avoir deux fois plus de
points que l'attaquant (si l'attaquant a une armée de 1500 points, le défenseur doit donc avoir une armée de 3000 points).

CHAMP DE BATAILLE : Utilisez le générateur de terrain d'Albion. La table doit recevoir au moins un élément de décor par carré de 24 x24ps.


DÉPLOIEMENT : Chaque joueur jette un dé, celui qui obtient le résultat le plus haut choisit sa zone de déploiement. Le défenseur se déploie n'importe où à 12ps de son bord de table. Ses éclaireurs peuvent se déployer n'importe où sur la table, à couvert et à plus de 10 ps de la zone de déploiement de l'attaquant. l'attaquant ne déploie aucune unité.

QUI JOUE EN PREMIER ? L'attaquant commence. Ses forces entrent sur le champ de bataille par leur zone de déploiement comme si elles venaient de poursuivre un adversaire hors de la table au tour précédent. Les unités attaquantes ayant des règles spéciales de déploiement (comme les éclaireurs ou les mineurs nains par exemple) ne peuvent pas les utiliser dans ce scénario.

 

TOURS : La partie se poursuit jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'unités attaquantes sur la table.

 

CONDITIONS DE VICTOIRE : Le joueur qui a empoché le plus grand nombre de Points de Victoire à la fin de la partie remporte la bataille.

 

RÈGLES SPÉCIALES : Points de Victoire : Dans ce scénario, les figurines valent chacune un nombre de Points de Victoire égal à leur coût en points. Le défenseur gagne des Points de Victoire pour chaque figurine attaquante tuée ou qui a fui par les côtés ou son bord de la table. Les monstres/chars et leurs cavaliers sont considérés comme des figurines séparées pour l'attribution des Points de Victoire. L'attaquant gagne des Points de Victoire pour chaque
figurine ennemie tuée, qui a fui ou est sortie de la table à la fin de la bataille. De plus, il gagne des Points
de Victoire pour chacune de ses figurines qui a réussi à quitter le champ de bataille par le bord de table du
défenseur (même en fuyant). Une unité peut volontairement quitter le champ de bataille lorsqu'au
moins une de ses figurines atteint le bord de table. Lorsqu'une unité attaquante quitte Ia table, elle ne
peut y revenir.

 

Premières réflexions :

- Pour gagner ce scénar', je dois tuer 2000 pts de chaos ! Partons sur cette base pour calculer ma liste ! Chaque troupe va mourir et dois rapporter son coût en point (ou bien sortir de la table).

- C'est difficile de faire sortir une unité vu que le chaos sera bien plus nombreux. Je vais donc tenter de marquer 2000 pts plutôt que d'espérer faire sortir mes troupes. Bien sûr, si l'occasion se présente, je ferai sortir mes unités !

- J'arrive au premier tour, ça ne vaut donc pas le coup de jouer des machines de guerre puisque je perdrai un tour de tir.

- 4000 pts de chaos : Gloups ! Va y avoir du peuple !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #Batailles !

Le tirage des sorts :

Yann avait un sorcier de niveau 2 dans le domaine de la mort, il obtint les sorts : Rire de Bjuna et Buveur d'esprit. De plus son champion des élus possèdait le livre des secret et il choisit donc le sort Boule de feu.

De mon côté, mon chaman gobelin eut Feu d'Artifiss' (ça c'est un nom qui fait peur), Présent de la déesse Araignée, Gork y s'en charge et Malédiction de la lune funeste. Quant au chaman orque il allait pouvoir lancer Main de Gork et Du Nerf !

 

Le déploiement :

Les vues d'ensemble du champ de bataille :

Bataille du 8 mars : Touche pas à ma bière ! Debriefing
Bataille du 8 mars : Touche pas à ma bière ! DebriefingBataille du 8 mars : Touche pas à ma bière ! Debriefing
Bataille du 8 mars : Touche pas à ma bière ! DebriefingBataille du 8 mars : Touche pas à ma bière ! Debriefing

Le déploiement de Yann :

5 cavaliers maraudeurs, 24 maraudeurs, 24 guerriers du chaos + un sorcier niveau 2, 6 ogres du chaos..

5 cavaliers maraudeurs, 24 maraudeurs, 24 guerriers du chaos + un sorcier niveau 2, 6 ogres du chaos..

... 24 élus avec général et grande bannière et 10 chiens du chaos (oui bon, y'en a que 5 sur la photo, on les a ajouté au tour 2 parce que Yann avait zappé qu'il en avait 10, ah ah ah).

... 24 élus avec général et grande bannière et 10 chiens du chaos (oui bon, y'en a que 5 sur la photo, on les a ajouté au tour 2 parce que Yann avait zappé qu'il en avait 10, ah ah ah).

Mon déploiement :

Les squigs, les orques sauvages, une unité de squigs broyeurs, les gobs de la nuit....

Les squigs, les orques sauvages, une unité de squigs broyeurs, les gobs de la nuit....

... les orques noirs, les chars et l'autre unité de squigs broyeurs (il descend de la coliine, à squiiiiiig) !

... les orques noirs, les chars et l'autre unité de squigs broyeurs (il descend de la coliine, à squiiiiiig) !

La partie :

Afin de déterminer qui va commencer nous avons lancé chacun un dé et Yann fit un meilleur score que moi. Il choisit de me laisser commencer étant donné que nous avions 36 ps entre nous et qu'il aurait été trop loin pour faire de la magie...

Tour 1 des orques & gobelins : C'est très simple, toutes les troupes ont avancé droit vers l'ennemi. Je me suis rendu compte que j'étais un peu loin pour mes sorts et les vents de magie sont allés dans mon sens : Un léger souffle de 4 me permit de tenter de lancer une main de Gork sur le squig broyeur du centre mais je fut trop gourmand : J'ai tenté de le lancé à 15+ pour avancer de 5D6 et je n'obtint que 14... N'ayant pas encore de troupes en contact, le tour prit fin ainsi...

Tour 1 du chaos : Yann avança ses troupes aussi. Au début de la phase de magie nous avons rigolé à propos du sorcier maudit du chaos. Lors de notre dernière partie, ici, le sorcier du chaos fit 2 fiascos en lançant le buveur d'esprit et je le mis en garde quand il tenta de le lancer de nouveau ! Il prit deux dés et obtint....... un magnifique double 6 ! Il lança donc son sort sur mon chaman niveau 4, impuissant. Je fit un magnifique 1 et lui un 4. Je me pris donc 4 blessures dans la face mais heureusement que je portais le talisman de préservation qui me permit de sauvegarder 2 des 4 blessures, ouf ! Yann lança les dés sur le tableau des fiascos et obtint 11, ce qui lui fit perdre 1 niveau de magie et ce terrible sort !

Tour 2 des orques & gobelins : L'unité de char déclara une charge sur les cavaliers maraudeurs qui prirent la sage décision de fuir... Le gros des troupes continua son avancée et la phase de magie me permit de lancer main de Gork sur les squigs broyeurs qui se retrouvèrent pile à 1 ps devant les ogres du chaos ! N'ayant toujours pas de corps à corps à résoudre, le tour s'arrêta ainsi.

Tour 2 du chaos : Voulant affaiblir les squigs qui s'approchaient dangereusement des troupes chaotiques, Yann déclara une charge suicidaire sur ceux-ci avec ses 10 chiens du chaos. Il tua quelques squigs mais ce qu'il n'avait pas prévu c'est que les squigs ne tuèrent pas tous les chiens en retour (malgré leurs 24 attaques CC4 F5) et que du coup ces derniers fuirent comme des lâches et furent rattrapés par des squigs en furie qui finirent leur mouvement dans la forêt mystérieuse qui s'avéra être une forêt hantée, conférant la peur à mes squigs ! Le reste du tour du chaos fut anecdotique, les ogres reculant de 3 ps pour ne pas finir en contact des squigs broyeurs au risque de se prendre 3D6 tches F6 perforantes (c'est à dire sans sauvegarde pour ces vilains ogres !).

Tour 3 des orques & gobelins : 2 charges furent déclarées : Les 3 chars contre les maraudeurs (qui décidèrent de maintenir leur position) et surtour les squigs sur le flanc des élus !! Yann hésita longuement : Certes il pouvait délivrer une douzaine d'attaque sur les squigs mais ces derniers allaient lui en balancer 26 en retour (F5 tout de même). De plus il n'avait aucun bonus de rang et les squigs partaient avec un bonus de +1 pour charge de flanc et un bonus de rang de +3 (ou +2 s'il y avait beaucoup de pertes). Ils décida donc de fuir. Et là ce fut le drame. Il fit un malheureux 5 sur son jet de fuite qui permit à mes squigs de les rattraper !! Bye bye la grosse unité ! La bataille avait pris son tournant, les peaux-vertes étant bien partis pour vaincre... De plus pendant la phase de mouvement, les orques de Grimgor entrèrent dans la taverne (j'imagine pas le boxon à l'intérieur). Le squig broyeur traversa l'unité d'ogre mais ne fit que 3 malheureuses blessures... De l'autre côté, les chars firent 17 touches d'impact (woah !) qui firent 12 morts (notez tout de même, que je fis cinq 1 sur mes 17 dés, hé hé hé) chez les maraudeurs. Se battant avec des fléaux, ils réussirent tout de même à infliger 8 blessures aux chars, dont un seul se retrouva en vie avec 1 PV. Les chars gagnèrent le combat de 7 mais Yann sortit le double 1 à son test de Cd ! Grrrr ! Mais bon, vu le tournant que prenait la partie, je n'allais quand même pas me plaindre ! Pendant la phase de magie, je parvins à lancer Du Nerf, qui allait permettre à mes orques sauvages de relancer les jets pour toucher et blesser ratés ! Yabon !

Tour 3 du chaos : Yann lança quelques charges plus ou moins désespérées... Il envoya les ogres sur les orques sauvages, ce qui les amena à 8 ps de mes gobs de la nuit. Les ogres se prirent 2 fanatiques dans leur charge ce qui les réduisirent à 3. Vu que les ogres frappaient avec arme lourde, les orques déchargèrent toute leur frénésie sur les pauvres ogres qui n'y survécurent pas... Les guerriers du chaos tentèrent de charger la taverne. Grimgor fit déjà 2 morts puis les guerriers du chaos frappèrent et achevèrent 4 orques noirs. 9 d'entre eux répliquèrent avec leur arme lourde et envoyèrent valser assez de guerriers du chaos pour gagner le combat. Du coup les guerriers reculèrent d'un pas. Le corps à corps opposant les maraudeurs au char gobelin vit de beaux lancés de loose car aucune blessure ne fut infligée. Cependant les maraudeurs gagnèrent d'un point le combat grâce à la présence de leur bannière. Le char fuit de 11 mais les maraudeurs ne firent que 7 dans leur jet de poursuite.

Tour 4 des orques & gobelins : Les orques sauvages chargèrent le flanc des guerriers du chaos qui fuirent en réaction. Malheureusement mon mouvement de charge ne me permis pas de les rattraper. Les autres squigs broyeurs arrivèrent enfin au contact d'une unité et ils traversèrent les guerriers en fuite. Un bon lancer me permit d'annihiler l'unité laissant le sorcier qui les accompagnait tout seul dans son slip ! Pendant ce temps le convoi de Bugman s'était retrouvé derrière mes lignes. Les gobs de la nuit décidèrent donc de faire demi-tour pour partir à leur chasse (ils avaient trouvé un adversaire à leur hauteur !).

Tour 4 du chaos : Yann rallia son sorcier qui vint à bout d'un des deux squigs broyeurs qui étaient proches de lui grâce au Rire de Bjuna (les squigs étant littéralement morts de rire...). Les cavaliers maraudeurs tentèrent, avec leurs haches de lancers, de retirer le dernier PV au char qui tint bon !

Tour 5 des orques & gobelins : Le char chargea de nouveau les maraudeurs (même s'il ne lui restait qu'un PV) car ils n'étaient plus que 5. Les gobelins de la nuit tentèrent une charge sur le convoi mais comme celui-ci avait déjà bougé de deux fois 1D6 ps (pendant le mouvement de Yann et le mien) et qu'il refuyait de 2D6 ps, ma portée était dérisoire... Il fallait donc que je trouve une solution si je voulais m'emparer de ces 5 points là ! L'illumination vint pendant la phase de magie. Je décidai de lancer main de gork sur les gobs de la nuit pour les placer au delà du convoi. Ainsi au prochain tour le convoi bougerait à l'opposé de mes gobs c'est à dire droit sur les orques sauvages. En le prenant ainsi en sandwich, j'étais sûr de le chopper. Le sort ne pu être dissipé car il fut lancé avec un pouvoir irrésistible. Le fiasco qui suivi me fit plus de peur que de mal puisque mes 2 sorciers se prirent 1 touche de force 6 qui fut, heureusement, sauvegardée par leur invulnérable ! Ouf, le chaman gob trembla encore dans ses bottes, lui qui n'avait plus qu'un seul petit PV depuis le premier tour... Durant la phase corps à corps l'impact du char réduisit à néant les maraudeurs.

Tour 5 du chaos : Yann, n'ayant plus que 5 cavalier maraudeurs et un sorcier, ne fit pas grand chose. Il envoya à fond les cavaliers maraudeurs vers le convoi de Bugman pour espérer le récupérer au dernier tour si je foirais mes charges (et ainsi revenir un peu dans la partie). Le sorcier tenta de viser Grimgor dans la taverne, en vain...

Tour 6 des orques & gobelins : Les orques sauvages chargèrent le convoi qui fuya devant les gobs de la nuit. Ces derniers chargèrent aussi et s'emparèrent de la Bugman XXXXX !! Il me restait juste à annihiler l'éventuelle menace des maraudeurs. Je lançais donc main de Gork pour déplacer le chaman gobelin derrière les cavaliers. Ensuite je leur ai lancé un terrible feu d'Artifiss' dans le dos (nommé pour l'occase Feu d'Artifess' !). Yann se préparait à dissiper mais j'ai de nouveau fait un pouvoir irrésistible ! J'ai cramé les 5 cavaliers puis j'obtint encore 11 sur le tableau des fiascos ! Mes chamans se prirent tous les deux une touche de force 6 qui fut, une nouvelle fois, annulée par ma sauvegarde invulnéralbe ! Gork & Mork étaient avec moi et mon chaman niveau 4 qui eu chaud aux fesses pendant toute la partie avec son seul PV restant dès le premier tour !

Tour 6 du chaos : Il ne restait plus que le sorcier à Yann et je vis que mon chaman se retrouvait comme un blaireau seul dans son slob au milieu du champ de bataille ! Gloups, il allait être en proie au terrible rire de Bjuna ! Les dieux du chaos entendirent les prières de Yann car il généra 12 dés de pouvoir pour les vents de magie ! Il réussit même à canaliser un dé supplémentaire, malheureusement inutilisable puisque nous sommes limités à 12 dés, mais ça sentait bon la grosse magie. Encore un souci pour Yann : son sorcier n'avait plus qu'un sort et il ne pouvait donc utiliser que 6 des douze dés dont il disposait... Il lança un terrible Rire de Bjuna pour essayer de mettre fin aux jours de mon chaman qui lui en avait tant fait voir depuis le début de la partie ! Il fit un gros lancé mais je n'avais toujours pas utilisé mon parchemin de dissipation... Je ne pris donc aucun risque !

Bilan :

Mes gobs de la nuit tenaient bon le chargement de Bugman XXXXXX et mes orques noirs mettaient à sac l'auberge depuis 4 tours (j'vous explique pas le bordel à l'intérieur et l'état de la serveuse (et du patron, ne soyons pas sexistes)). Je marquais donc déjà 10 pts. Ensuite chaque unité détruite me rapportait un point supplémentaire : J'avais donc un total de 16 pts.

De son côté Yann n'a réussit à tuer qu'un seul squig broyeur, ce qui lui permit de sauver l'honneur avec un petit point.... Quel massacre !

Les enseignements :

- La potion de soin me paraît une évidence maintenant ! Même si elle coûte 35 pts, ça m'aurais évité bien des frayeurs avec mon chaman gob ! Entre les sorts à la con et les fiascos, j'ai eu bien peur qu'il ne passe l'arme à gauche plusieurs fois !

- Les squigs broyeurs sont excellents ! Une vraie épine dans le pied d'une armée du chaos sans tirs...

- Main de gork est un des sorts les plus pratiques, surtout combiné aux squigs broyeurs !

- Les régiments de squigs constituent des vraies menaces.

- Les régiments de chars bénéficient d'une bonne impact en charge (combinée à un excellent mouvement) qui leur permet de venir à bout de petites unités. De plus si j'avais eu 3 chars séparés, Yann aurait marqué 2 points supplémentaires puisqu'il en a détruit 2, or ici, le fait de n'avoir qu'une unité dont un membre survit jusqu'au bout (avec 1 seul PV)

- C'est difficile de perdre Ze gros régiment avec général + grande bannière, hein Yann ? Je pense sincèrement que ce fut la grosse connerie de mon adversaire qui a sous estimé son unité (ou surestimé mes squigs, ou les deux ^^). L'issue de la partie aurait été moins immédiate s'il était resté. J'avoue aussi que s'il n'avait pas fuit, j'aurais combiné ma charge avec mes orques sauvages qui seraient arrivés de front. Et le résultat final aurait pu être le même mais c'est pas certain ! Disons que ça aurait été une autre partie !

- Mes peaux-vertes étaient vraiment motivés pour gagner la bière ! La preuve, ils n'ont foiré aucun test d'animosité !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #Orques & Gobelins, #Batailles !

Et voilà, pour cette sortie des orques & gobelins en V8, je laisse la parole à mon général orque noir, Groumbahk L'Terrib' :

 

Salut, cé toi ki vient pour l'artik' sur mes p'tits gars ? Allez, suis moi, j'vé t'présenter la band'.

 

Seigneurs :

Moi c'est Groumbahk L'Terrib', j'suis là pour taper sur tout c'ké pas vert. Avec mes pot' ork' noirs, on essaye de fair' tourner korrect'ment la tribu à grand koup d'torgnol'...

Le général de la waaagh suit les règles de Grimgor Boit'en Fer = 355 pts de muscles et d'acier !

 

Lui là-bas, c'est Garcimork. Cé l'mago du group', dé fois y parl' tout seul et dit des truks bizarr', cé pas tré rassurant, du koup on l'laisse souvent tou seul dans son koin... Un konseil, t'approche pas trop près passke l'aut'jour y'a Gazbak ki lui a parlé et il l'a transformé en squig... On a bien rigolé, surtout kan c'te krétin de Podzob essayait de l'chevaucher !

Grand chaman gobelin niveau 4 + parchemin de dissipation + talisman de préservation = 250 pts. Magie, magiiiie ! On va tenter la p'tite waaagh !

 

Héros :

Tien r'gad' par là, tu vois l'ork zarbi à moitié à poil qui kass' du bois 'vek sa tête ? Cé W'korbum Ub Katuum. Cé l'chef d'nos zork' peinturlurés ki s'balad' en kalbut'... L'est pas trè 'tellektuel' mais y tap' fort v'ek ses potes, alors on lé gard' 'vek nous ! Et pis on lui konfie même l'gro' drapo d'la tribu passk'il agite ça comme un malad' hur hur hur...

Grand chef orque sauvage + épée de puissance + armure resplendissante + potion de célérité + grande bannière + bouclier = 152 pts. Un gros bourrin orque sauvage !

 

Son kopain ki lui passe les bouts d'bois, cé Zim Urk K'haga. Y diz'ki sont frèr', mé Zim est pas du tout balèz' komm' W'korbum... Par contre il fait dé truks bizar' 'vek son bâton d'os. Parfois y a des zéclairs verts ki en sortent, cé joli et rigolo... Sauf si on se trouve sur son passage, passke kand ça arriv', t'es transformé en un tas de cendres fumantes, whar har har...

Chaman orque sauvage niveau 2 + tête réduite de la chance = 155 pts. Un deuxième chaman pour tester la grande waaagh !

 

Unités de Base :

Tu vois lé zorks zarbis ki s'baladent en kalbut' là bas ? Et ben cé les kopains de Zim et W'korbum. On lé zappel' les timbrés. Dommage ki veul' pas porter des gross' zarmures komm' nous, lé zork noirs, passke sinon y s'raient kasi aussi balèz'... Ah oui, et pis y faudrait ki soient un peu moins stupid' aussi, et ça cé pas gagné !

34 Kostos orques sauvages + arme additionnelle + état major complet = 409 pts. Le régiment accueillera les 2 personnages orques sauvages. Voici un gros pavé qui doit pouvoir tenir face à du guerriers du chaos (qui sera moins nombreux).

 

Juste à kôté tu peux voir tout plein de gobs kapuchonnés, on les zappell' les p'tit kapuchons noirs ! Ceux là, y serv' à rien ! Mé bon y sont là pour nous servir et cé pratik'. Alors on lé zemmèn' sur eul'champ d'bataille. Et pis dé fois cé rigolo passke y'en a kek'zun qui boiv' une binouze aux champix et ki deviennent tout fou ! P'têtre même plus fou k'lé timbrés cé dir'!

29 gobelins de la nuit avec lances + état-major complet + rétiaires + 3 fanatiques = 237 pts. C'est toujours fun de sortir du gob de la nuit, et puis ça fait longtemps que j'ai pas sorti 3 fanatiques. Je pense que les chevaliers ou les ogres ne vont pas apprécier (ni les guerriers d'ailleurs). Et puis l'unité servira aussi de "chausson au chaman niveau 4" lors des premiers tours de jeu... Je pense que ce dernier s'éclipsera quand le danger arrivera !

 

Unités spéciales :

Lé gars ki surveill' tout ça, cé mes pot' à moi. On nous zappell' les zimmourabl', passk'on peut pas mourir ! On est plus balèz' k'tous les zotr' !

29 orques noirs (qui accompagnent Grimgor donc ils ont +1 en CC et la haine) + état-major complet + boucliers = 412 pts. C'est tout simplement l'unité rouleau compresseur qui vient à bout de tout ! Avec Grimgor ils ont la haine et CC5 ! Je compte bien faire de la bouillie de ce qui se présentera devant moi (et puis on sera 30) !

 

Fé gaffé, y'a un barjo' ki arriv' sur nous, faut s'pousser un peu. Lé barjo' cé les p'tits gobs assez kouillus pour tenter d'el'ver des squigs. Eux aussi y z'en tiennent une sacrée kouch'. Mé bon y zarriv' à envoyer les squigs sur l'enn'mi. Et l'enn'mi y pleure sa mère passke cé des vraies sal' bêtes cé squigs !

26 squigs + 14 bergers gobelins de la nuit = 250 pts. Même s'ils frapperont après les unités du chaos, il y aura encore de la riposte qui fait mal ! J'ai compté que même si Yann m'en tue une dizaine, il me restera 24A CC4 F5 ! Ils sont là pour s'occuper des chiens du chaos, maraudeurs, chars, enfants du chaos et toutes ces cochonneries qui peuvent m'embêter. Et puis ils peuvent aussi se charger d'un petit régiment ou aider un corps à corps en chargeant de flanc. Et pis s'il faut on ira taper sur les ogres (qui frapperont après moi pour le coup) !

 

Tiens, tu pass' à kôté dé brikolous : Cé dé gobs ki s'sont lancé un défi. Y veulent faire des kours'eud'chars. Alors y récupèrent tout c'ki trainent et ils l'mettent sur eul'chars. Kustomisé k'y zappell' ça !

3 Chars à loup gobelin = 150 pts. On teste les unités de chars ! 3D6 tches d'impact en charge, Yiiiiiiiihaaaa !

 

Unités rares :

Enfin, on termin' par lé barjo' 'kor plussbarj', kom' on lé zappell'. Ceux là y z'ont décidé d'enchainer des squigs 'vek des boulets. Y vont aussi leur donner d'la bière aux champix avant la baston pour voir c'ke ça donne. Et l'pire eud'tout, cé k'ils veulent les chevaucher !

Squigs broyeurs = 65 pts.

Squigs broyeurs = 65 pts. Du fuuuuuuuuuun et des touches F6 ! Aïe Aïe Aïe les ogres, les chevaliers, chars, shaggoth et canon apocalypse !

 

Voilà, tu sé tout d'not' bande. Bon cé vrai k'on a k'deux pavés qui tiennent la route mé lé gars en face y vont tell'ment halluciner en voyant tous les zaut' ramollos du cerveau, k'il va pas s'douter k'on est très balèz' ! Allez, cé bon tu en as assez pour ton artik', kass' toi vite, j'ai mon ventr' ki gargouill' et j'aurais trop peur k'il t'arriv' kek'choz' !

 

Total : 2500 pts pile poil... A l'assaut !

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog