Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Groumbahk

Le blog de Groumbahk

Le blog d'un passionné du Neuvième Âge (ex-Warhammer) ! Histoires, règles, photos, tutoriels de peinture, rapports de bataille. Bienvenue !

Publié le par _Gg
Publié dans : #Batailles !, #Campagnes

Youpi c'est les vacances. Oui bon à l'instant où j'écris ces lignes je suis bien plus proche de la rentrée que du début de mes vacances, et alors ? Je fais ce que je veux c'est mon blog, na ! (Note de Gégé : Le début de l’article a été écrit fin août, du coup j’étais encore en vacances… Forcément en ce frileux mois de novembre, je ne suis plus en vacances, mais je garde mon intro parce que je fais ce que je veux, c’est mon blog, na !)

Bon effectuons une téléportation temporelle de quelques mois. Disons que nous sommes en mai tiens ! Mais si, le mois où y'a tous les ponts & jours fériés !

Tout part d'une phrase banale avec Jean-Phi, qui est aussi enseignant (donc une feignasse tout le temps en vacances, oui je sais, on nous le dit tout le temps ).
Exemple de phrase banale : " Tiens c'est bientôt les vacances"

D'où la réponse qui suit "Cool on va pouvoir faire plein de partie de Warhammer"

Et la réplique qui tue : " Hey ! Mais si on faisait une campagne !"

Et voilà. Du coup on se laisse quelques semaines pour réfléchir. Déjà on oublie les campagnes trop alambiquées ou tordues passk'on sait ce que c'est, hein. On prévoit tout un scénario avec des enchaînements, des objets magiques, des progressions ou je ne sais quoi encore pis on abandonne tout en plein milieu parce que c'est trop lourd à gérer. Enfin c'est surtout qu'on n'a pas que ça à faire aussi.

Exemple : Jean-Phi avait créé une campagne avec Alex avec une vraie belle carte :

Trop la classe !

Trop la classe !

Y'avait tout un système de déplacements et tout plein de règles de territoires et tout et tout (pour ça, ils se sont vraiment creusé la tête).
C'était vraiment bien mais la campagne n'a jamais eu lieu parce que ça demandait pas mal de temps à être mis en place et qu'il fallait aussi enchaîner pas mal de parties !

Je voulais éviter ce piège, donc la base était "Quelque chose de simple !"

Tout d'abord il ne fallait pas trop de parties pour éviter que la campagne ne dure 6 mois (même si elle durera quand même 6 mois entre juillet et décembre !). On est donc parti sur 4-5 batailles (finalement ça sera 5).
Au niveau des armées, Jean-Phi jouait évidemment l'empire et je me suis vu obligé de jouer mes peaux-vertes car c'est mes petits bébé d'amour (j'ai le même devoir de les jouer en tournoi même si je joue des armées plus compétitives). Et pis la bonne vieille invasion de peaux-vertes sur les terres impériales est un tel classique que pour notre première campagne cela me semblait inévitable.

On voulait aussi ne pas trop avantager le vainqueur d'une partie à l'autre pour pas entrer dans un système où c’est tout le temps le même qui gagne à cause des avantages précédemment acquis !

Après quelques brouillons voici ce qu'on a retenu :
Tout d'abord la carte :

Pas mal aussi, non ?

Pas mal aussi, non ?

Ensuite l’histoire :

Groumbahk L’Terrib’, un grand chef orque noir, a appris qu’une ancienne relique peaux-verte avait été trouvée par des humains et qu’elle avait été rapportée dans la ville de Ruffheim.

1. Les éclaireurs des peaux-vertes attaquent le village humain de Valtordu pour établir le campement du gros de l’armée en attendant la prise de Ruffheim. La bataille opposera des troupes montées des orques & gobelins aux villageois de Ruffheim.

2. Les rescapés de Valtordu viennent trouver refuge dans l’avant-garde de Ruffheim. Une troupe plus conséquente de peaux-vertes attaque alors le poste de garde avant que les humains puissent donner l’alerte à Ruffheim. Cependant le jour de la bataille, les conditions météorologiques sont désastreuses et une pluie battante tombe sur le champ de bataille…

3. Pendant ce temps, une troupe de peaux-vertes sort de la forêt des éventrés pour attaquer directement la fabrique de machine de guerre impériale. Une lutte pour la fonderie oppose alors les deux factions. Les orques & gobelins sortent de plusieurs endroit de la forêt et la fonderie est alors prise de face et de flanc.

4. Les récentes batailles sont parvenues aux oreilles du comte de Ruffheim qui décide de demander des renforts aux provinces voisines. Les pigeons voyageurs arrivent vite aux comtes voisins et des troupes sont envoyées en renfort, à cheval. Cependant en passant près des monts des trolls, les humains tombent sur une tribu de gobelins de la nuit !

5. La bataille finale. Une bonne vieille bataille rangée avec tout plein de troupes à jouer !!

Enfin les différents scénarios disséqués :

Bataille 1 : Le village : 1200 pts de troupes avec les restrictions suivantes : Un seul héros et au moins 4 unités de base par armée. Les humains n’ont pas le droit à la cavalerie lourde, aux machines de guerre et aux flagellants. Le village est commandé par un capitaine de l’empire. Les orques et gobelins doivent sélectionner leur armée uniquement avec des troupes montées (araignées, loups, sangliers et chars). Un choix d’orques (non kostos et non sauvages) sur sanglier compte pour une unité de base.
Bataille 2 : L'avant-garde : 2000 pts de troupes avec les restrictions habituelles. Le vainqueur de la bataille 1 a un avantage : S'il a fait une victoire mineure : +1 troupe spéciale
S'il a fait une victoire majeure : +1 troupe spéciale et +50 pts d'armée
S'il a fait un massacre : +1 troupe spéciale et +100 pts d'armée
Enfin, on jouait avec les conditions météorologiques de la campagne d’Albion.

Bataille 3 : La fonderie : 2000 pts de troupes. Les orques & gobelins ont les restrictions habituelles (armée plutôt orientée sur des orques sauvages, des araignées et autre trucs fous) et l'empire sélectionne son armée avec les règle du train d'artillerie de Nuln du LA de la V6. Enfin le scénario joué est une prise de flanc. L'orque doit assigner un maximum d'un tiers de son armée en renfort.
Bataille 4 : Les renforts : 2500 pts de troupes avec les restrictions habituelles pour l'empire (plutôt orientée cavalerie). Les orques & gobs font une armée sans orques et n’ont que 1250 pts de troupes. Le scénario joué est « la percée » du livre de règles de la V6 (scénario 8).
Bataille 5 : La bataille finale : 4000 pts de troupes avec les restrictions habituelles et des avantages pour les vainqueurs des batailles 3, 4 et 5.

Voilou !!

A l'heure où j'écris ces lignes il nous reste les 2 dernières bastons à faire ! Il nous aura fallu finalement 6 mois pour venir à bout de notre campagne (pas facile de caser des parties entre JP qui a été muté dans l'Yonne et moi qui vient d'avoir une petite puce !!) mais le jeu en vaut la chandelle !!

Pour les histoires détaillées, voir les autres articles sur L’idole verte de Gorbazm L’Krotteu' !

Voir les commentaires

Publié le par _Gg
Publié dans : #Guerriers du chaos

L'autre jour - j'aime bien commencer mes articles par une anecdote, ça fait style "j'vais vous raconter une histoire au coin de la cheminée par cette longue soirée d'hiver. Bref, l'autre jour, disais-je, on a fait une partie de Warhammer "à la con" avec Jackot (comment ça comme d'hab ??).
Bon alors le concept était le suivant : On calcule une liste à 2500 pts chacun de notre côté pis après le jour de la bataille on échange nos listes. Mais attention, hein, on fait pas des listes pourries...

De mon côté je lui avais calculé une armée d'hommes lézards et lui m'avait concocté une armée du chaos bien bourrine ! C'était fun et ça tombait bien puisque depuis la nouvelle édition des guerriers du chaos, je n'avais joué cette armée qu'une ou deux fois.

Tout ça pour dire qu'il m'a fait jouer un autel de guerre du chaos (on avait utilisé ma charrette macabre pour le représenter) et que c'est une unité drôlement bien à jouer. Le seul souci c'est que la figurine n'existe pas encore à l'heure où j'écris ces lignes (17h42)
Du coup j'ai investi dans une charrette macabre (enfin, plutôt j'ai utilisé celle qu'on m'a gentiment offert à mon anniv', je soupçonne Jackot d'être là derrière) et j'ai sorti ma boîte à rabiot. D'ailleurs la voici :

Notez la quantité de rabiot que j'ai emmagasiné en 15 ans de jeu environ

Notez la quantité de rabiot que j'ai emmagasiné en 15 ans de jeu environ

Ensuite la description du LA (Copyright Games Workshop) :

" AUTELS DE GUERRE DU CHAOS

Les hommes du nord savent que leurs actes peuvent attirer l'attention de leurs maîtres diaboliques, et font tout ce qui est en leur pouvoir pour captiver leur regard. C'est pour cette raison que de nombreuses tribus partent au combat avec leurs reliques et leurs icônes religieuses. Les plus puissantes vont encore plus loin et montent leurs autels et leurs oratoires sur des chariots de sorte que les fruits du carnage qu'ils commettent au nom des dieux puissent leur être directement donnés.
Les prières et les sacrifices offerts sur ces autels sont un nectar sans pareil pour les êtres du Royaume du Chaos, et l'air autour de ces constructions s'emplit d'électricité lorsque le regard des dieux les contemple. La présence de ces autels emplit de courage et d’audace les guerriers qui se battent devant eux, et la bénédiction des divinités du Chaos forme comme une aura autour d'eux.
Les Autels de Guerre peuvent revêtir bien des formes, mais ils sont généralement tirés par des destriers du Chaos qui tiennent davantage du démon que de l'animal. Ils sont solidement enchaînés au chariot sur lequel trône l'autel, sinon ils s’échapperaient au galop en laissant un sillage de dévastation derrière eux. Les destriers sont aiguillonnés pour aller dans la bonne direction par des gardiens qui sont aussi chargés de défendre l'autel et d'y sacrifier leurs victimes. Alors que des âmes mortelles sont offertes aux dieux, les gardiens de l'autel leur adressent leurs louanges, les implorant de bénir ceux qui se battent aux côtés de l'autel.

Un Autel de Guerre peut être dédié au panthéon du Chaos, ou à un dieu en particulier. Les Autels de Khorne sont d'imposantes constructions d'airain barbelé, dégoulinant en permanence de sang, dont la moindre pique est ornée d'un crâne ennemi décoré de runes, Les Autels de Slaanesh sont des carrosses extravagants, dorés à l'or fin et chargés de soieries parfumées, drapés dans la peau encore vivante des malheureux dont les organes ont été offerts aux dieux. Les Autels de Nurgle sont encore plus ignobles et consistent en des charrettes où sont empilés des débris et des monceaux de chair purulente, grouillant de mouches et chargés de maladies mortelles. Enfin, les Autels consacrés à l'Architecte du Changement sont les plus étranges de tous : leurs roues irrégulières secouent tout un assemblage de clochettes d'argent, de libellules en cage et d'os cristallins qui tintent et vrombissent de la musique des sphères, tandis que des volutes d'encens décrivent des arabesques hypnotiques autour du véhicule."

Tout un programme ! Déjà, je ne voulais pas tomber dans la facilité de convertir un autel de guerre dédié à Nurgle. En effet, il suffisait d'ajouter 1 ou 2 trucs à la charrette macabre existante et pis c'était bon. Nan. Pour deux raisons : Déjà l'armée que Jackot m'a faite était plutôt voué à Khorne (frééééééééééééénééééééééésiiiiiiiiiiiiiiiiie) et pis ensuite je voulais quelque chose d'universel.

Ensuite au niveau des carac' une charrette macabre ne bouge que de 4 ps alors que le mouvement des chevaux est 8 ps... Si je mets 2 canassons, on aura l'impression que mon autel de guerre et un char et qu'il bouge de 8 ps, soit 16 ps en charge. Dilemne. Et pourtant dans la description, on parle bien de destrier... Rhaaaaaa. Du coup j'ai opté pour la solution suivante : 1 seul cheval tire l'autel de guerre et il a un guerrier du chaos à ses côtés. D'ailleurs, le voici :

Oui, je sais il lui manque un bras...

Oui, je sais il lui manque un bras...

Toujours au niveau des carac' ça tombe plutôt bien puisqu'un autel de guerre possède 5 attaques pour toute la figouze. Du coup si je mets un guerrier sur l'autel (2A), un guerrier à côté du cheval (2A) et un cheval (1A), on tombe encore sur nos pattes... Le souci du détail j'vous dis !

Bien, j'avais ma base de figurine mais mon premier problème majeur à été le rehaussage de la barre transversale qui relie le cheval à l'autel ! En effet, la charrette macabre est tirée par des zombies puants et un cheval est bien plus haut ! Mais bon un p'tiot coup de cutter, de colle, et hop, le tour est joué :

Yeah !

Yeah !

Ensuite, j’ai utilisé divers éléments de mes grappes du chaos afin de bien montrer que la figurine ne fait pas partie de l’armée des comtes vampires. Ainsi les côtés de la charrette ont été agrémentés de boucliers de chevaliers du chaos. J’ai gardé le braséro infernal des vampires afin de montrer les crânes ennemis en offrandes aux dieux noirs. Sur les côtés du brasero, j’ai ajouté des crânes pendouillant. Les torches ont été placées sur les boucliers. J’ai aussi ajouté une lanterne de Mordheim pour décorer davantage.

Et avec le chawal :

Yihaaaa !

Yihaaaa !

Enfin, la charrette accueillera un monticule de crânes (témoignage du dévouement des troupes). La base du monticule est constituée d’éléments venant du kit de soclage Warhammer. J’ai collé un morceau de pique à brochette avec une icône du chaos (provenant des très vieux guerriers du chaos) et j’ai placé un gros crâne (venant des orques sauvages en métal) au sommet. J’ai ensuite ajouté 2-3 crânes à la base et ça donne ceci :

L'idole des jeunes chaoteux ^^

L'idole des jeunes chaoteux ^^

Voilà voilà. Je vous laisse admirer les photos du produit final : Chawal + autel + fouetteur (OooOh ouiii - Hum... trop de slaanesh tue le slaanesh) :

Ready to go !
Ready to go !

Ready to go !

Voilà... Y'a plus qu'à tout peindre maintenant !!

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog