Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog d'un passionné du Neuvième Âge (ex-Warhammer). Histoires, règles, photos, tutoriels de peinture, rapports de bataille... Bienvenue !

Le choix des armes 2022 - Partie 3

Une fois encore Jeanpier’ Pernork, notre reporter sans frontière, vient nous conter ses aventures en Virentie. C’est à nouveau Tomhinga, le grand interprète de la cité de Xahuantlax qui l’accueille…

 

T : Maintenant que tu t’es familiarisé avec le noyau de notre espèce, je vais te présenter nos fameux chasseurs skinks. Tu vois le petit groupe là-bas, il s’apprête à partir chasser des intrus qui viennent de pénétrer dans notre territoire sacré.

Tu fais comme dans l'infanterie et tu te tires ailleurs !
Tu fais comme dans l'infanterie et tu te tires ailleurs !Tu fais comme dans l'infanterie et tu te tires ailleurs !
Tu fais comme dans l'infanterie et tu te tires ailleurs !

Tu fais comme dans l'infanterie et tu te tires ailleurs !

T : Ils portent des sarbacanes dont les dards sont enduits d’un violent poison. La plus petite égratignure peut provoquer un arrêt cardiaque, des lésions cérébrales ou même des coagulations sanguines fatales. Telle est la menace qui pèse sur tout intrus à sang chaud qui ose s’aventurer sur un notre territoire…

 

JP : Bah, j'suis bien rentré ici moi ?

T : En effet, tu y as échappé. Je ne sais pas pourquoi mais le noble Djab’Az Eheut nous a demandé de te laisser en vie… Du moins pour le moment…

 

JP : Euuuuuh…

T : Tu sais que nous te surveillons depuis ton arrivée ici ?

 

JP : Gloups... Pourtant, je n'ai jamais vu l'un d'entre vous avant d'arriver jusqu'à ce temple !

T : souriant, Viens avec moi, je vais te montrer quelques chose.

Jeanpier’ Pernork suivit le skink dans la pénombre de la jungle luxuriante. 

T : Regarde là, dit-il en montrant la branche d’un arbre en hauteur.
 

JP : Euuuuh oui. C’est une branche.

T : Regarde mieux, insista-t-il

 

JP : surpris Ah ! On dirait qu’il y a une créature sur cette branche !
T : Je te présente nos chasseurs skinks caméléons !

Il est camé, Léon...
Il est camé, Léon...Il est camé, Léon...
Il est camé, Léon...

Il est camé, Léon...

T : Leur peau change constamment de couleur pour s’adapter à leur environnement direct, le copiant parfaitement pour s’y dissimuler. Leurs yeux globuleux sont indépendants, ce qui leur permet de regarder tout autour d'eux tout en restant totalement immobiles. On dit d’ailleurs qu’ils seraient capables de rester sans bouger des jours durant, attendant le moment idéal pour lancer leur assaut.

 

JP : Ah. Et ils me surveillaient ?

T : En effet. Et comme tous les chasseurs skinks, les caméléons enduisent leurs armes de poisons mortels. Le venin de la grenouille arboricole de Virentie est extrêmement toxique et les caméléons sont pratiquement les seuls à l’utiliser, car ce sont les seuls capables de capturer cet animal. Ce venin est si virulent qu’il peut même faire bouillir le sang d’un démon ! S'ils t'avaient pris pour cible, tu n'aurais survécu que quelques secondes...

 

JP : Pourquoi sommes-nous allés ici pour les voir ?

T : Les skinks caméléons n’habitent pas dans les cités-temples, ils ont tendance à rester éloignés des autres sauriens. Ils préfèrent vivre au plus profond de la jungle et sont par conséquent bien souvent les premiers à repérer les intrusions. Ils observent leur proie, cachés dans la végétation, et peuvent se trouver à quelques pas d’elle sans qu’elle ne s’en rende compte. Le skink caméléon frappe alors sans avertissement et l’ennemi a souvent l’impression que la jungle elle-même prend vie et s’attaque à lui. Les soldats crient de panique et ripostent au hasard entre les arbres, espérant atteindre l’assaillant. Mais les cris cessent les uns après les autres et il ne reste finalement que leurs cadavres. Les bruits habituels de la jungle se font alors à nouveau entendre tandis qu’elle retrouve sa quiétude...

 

JP : Ah, ah ! Et bien, ce n'est pas le tout, mais il commence à se faire tard et hmmm...

T : Ne t'inquiète pas, ils te laisseront en vie... pour le moment. Mais je suis entièrement d'accord avec toi. Il commence à se faire tard. La prochaine fois que tu viendras, je te présenterai d'autres créatures tout aussi féroces...

Et Jeanpier' Pernork s'en alla sous le regard des reptiliens...

Et Jeanpier' Pernork s'en alla sous le regard des reptiliens...

Retour à l'accueil
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article