Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Groumbahk

Le blog de Groumbahk

Le blog d'un passionné du Neuvième Âge (ex-Warhammer) ! Histoires, règles, photos, tutoriels de peinture, rapports de bataille. Bienvenue !

Publié le par _Gg
Publié dans : #Rapports de Bataille

Salut mes choupinous !

 

Aujourd'hui, je reviens sur l'affrontement contre Jackot du 28 juillet. Tout d'abord, mon adversaire généra ses sortilèges avec son tisseur du changement qui obtint "Clairvoyance", "Jugement du destin", "Connais ton ennemi" et "Frappe Infaillible".

Nous passâmes ensuite au déploiement. Voici l'armée des démons :

Les démons... démoniaques !
Les démons... démoniaques !

Les démons... démoniaques !

Jackot jouait donc 10 furies, 7 molosses démoniaques, 4 broyeurs montés, 1 tisseur du changement, 29 massacreurs avec héraut du courroux, 30 horreurs et 5 embraseurs (on ne les voit pas sur la photo).

 

Voici maintenant l'empire de Sonnstahl :

L'empire... impérial !
L'empire... impérial !

L'empire... impérial !

10 gardes chasses impériaux (on ne les voit pas sur les photos), 1 tank à vapeur, 14 chevaliers impériaux, 1 mortier, 15 chevaliers impériaux avec maître de chevalerie sur jeune griffon, 10 reîtres, 5 chevaliers du griffon soleil avec maître de chevalerie sur jeune griffon (le général), 10 gardes chasses impériaux, 10 reîtres et un second mortier.

 

Voici quelques vues générales :

Vue de profil

Vue de profil

Vue de dessus (on ne voit toujours pas mes archers tout à droite ^^)

Vue de dessus (on ne voit toujours pas mes archers tout à droite ^^)

Jackot eut le loisir de commencer (il me restait 3 unités à déployer tandis qu'il posait ses dernières figurines).

 

Tour 1 des légions démoniaques

 

Phase de mouvement : Jackot fit avancer droit devant ses embraseurs, pour qu'ils soient face aux archers de mon flanc droit. Ses deux grosses unités avancèrent droit devant. Les broyeurs avancèrent au même rythme. Vu que j'avais protégé mon mortier avec mes troupes de soutien, les furies volèrent en direction du centre de la table. Le tisseur du changement vola sur la colline pour espérer détruire quelques unités à la magie. Les molosses restèrent en place.

L'avancée des démons...

L'avancée des démons...

Phase de magie : Et pour ouvrir les hostilités, Jackot démarra avec une phase à 12 dés contre 6 ! Certes, il put lancer de nombreux sorts, en vrac : ses projectiles ne tuèrent que 2 reîtres et son tisseur du changement se protégea avec "Clairvoyance". Grâce à la baguette d'Ether, il gagna au passage 3 attaques, ce qui lui en donnait 8 maintenant. Enfin, son champion des horreurs donna une attaque de souffle de Force 4 au héraut du courroux...

Phase de tir : Les embraseurs tuèrent une poignée de gardes chasses impériaux et leurs camarades prirent la fuite... hors du champ de bataille !

Finalement, on aura jamais vu mon unité d'archers...

Finalement, on aura jamais vu mon unité d'archers...

Enfin, les horreurs visèrent les chevaliers mais ne purent passer à travers la sauvegarde d'armure de ces derniers...

Fin du tour 1 des démons

Fin du tour 1 des démons

Tour 1 de l'empire de Sonnstahl 

 

Phase de mouvement : Mes chevaliers firent des petits mouvements pour attendre sereinement les démons. Mon tank avança de 16" en direction des horreurs. Mes archers restèrent en place. L'unité de reître de mon flanc gauche fonça sur le côté du tisseur de changement tandis que l'autre unité vint se positionner juste devant les broyeurs montés pour tenter de leur tirer dessus (avant de prendre la fuite en cas de charge ^^).

Phase de tir : Le mortier du centre commença par viser les massacreurs mais seuls 3 guerriers tombèrent. Les reîtres qui visaient les broyeurs arrivèrent à leur retirer 2 points de vie. De l'autre côté, le tank à vapeur a tout donné : un coup de canon, son attaque de souffle et le tir de l'arquebuse à répétition sur les horreurs ! Bilan : 1 seul mort ! Très drôle ! Du coup, je décidai d'envoyer tous mes tirs restants sur le tisseur du changement qui perdit 4 de ses 6 points de vie ! Wouah !

La fin du tour 1 de l'empire...

La fin du tour 1 de l'empire...

Tour 2 des légions démoniaques

 

Phase de mouvement : Au niveau des charges, le tisseur du changement fonça sur mes archers... qui prirent la fuite. Finalement, ce fut les massacreurs qui déclarèrent une charge contre mes reîtres. Je décidais de tenir la position... pour le moment. J'avais 2 options : soit Jackot ne chargeait qu'avec cette unité et je perdais mon régiment pour pouvoir charger derrière avec mes chevaliers, soit il déclarait aussi une charge avec ses broyeurs montés et, dans ce cas, je déclarais une fuite. Finalement, il choisit la première option. Les horreurs tentèrent de charger les chevaliers mais ratèrent leur jet de charge. Les molosses, les broyeurs et les furies avancèrent aussi.

Les mouvements des démons...

Les mouvements des démons...

Enfin, les embraseurs firent face au tank à vapeur.

Prêts à tirer !

Prêts à tirer !

Phase de magie : Malheureusement pour Jackot, ce fut une toute petite phase à 4 dés contre 3. Il parvint tout de même à me tuer un chevalier sur jeune griffon. Au passage, le démon du changement gagna une neuvième attaque !

Phase de tir : Les embraseurs ne purent percer l'armure du tank !

Phase de corps à corps : Evidemment, les massacreurs virent aisément à bout de mes reîtres et se reformèrent.

La fin du tour 2 des démons...

La fin du tour 2 des démons...

Tour 2 de l'empire de Sonnstahl 

 

Phase de mouvement : Il était temps de déchaîner la colère de mes troupes ! Mes chevaliers sur jeune griffon chargèrent les broyeurs, l'unité de chevaliers avec le héros fonça sur les massacreurs tandis que ma troisième unité de cavalerie impacta les horreurs. Le tank à vapeur rejoignit ce dernier combat en venant sur le flanc de l'unité... Mes archers se rallièrent et mes reîtres se positionnèrent juste derrière le gros démon pour espérer lui plomber les fesses...

Chargeeeeeeeeeeeeeeeeez !!

Chargeeeeeeeeeeeeeeeeez !!

Phase de tir : Objectif : tuer le gros piou-piou ! Un de mes mortiers eut un incident de tir, irréparable. L'autre mortier n'arriva pas à blesser le monstre malgré une touche directe à force 6. Les reître retirèrent un cinquième point de vie à l'abominable démon... 

Phase de corps à corps : Les horreurs subirent les assauts des troupes impériales et ne purent tuer qu'un petit chevalier en retour ! Avec le test d'instabilité démoniaque raté, ce fut 20 démons qui furent mis à terre !

Au centre, je perdis 5 chevaliers contre les massacreurs, dont mon champion en défi contre le héraut du courroux. Là encore, un bon nombre de démons furent massacrés : 14 pertes !

Enfin, mes griffons avec leur initiative de 4 et leurs cavaliers avec leur initiative de 3 purent frapper avant les terribles broyeurs et leur infligèrent 10 blessures, laissant le champion d'unité tout seul. Celui-ci parvint à blesser un de mes chevaliers puis partit en fumée à cause du test d'instabilité démoniaque. Mes troupes se reformèrent donc, tout en évitant soigneusement l'angle de vision du tisseur du changement.

La fin du tour 2...

La fin du tour 2...

Tour 3 des légions démoniaques

 

Phase de mouvement : Jackot lança ses dernières charges : Le tisseur du changement sur mes archers qui fuirent à nouveau, les molosses sur mon mortier et les furies sur le flanc de mes chevaliers.

Ça bastonne sévère !

Ça bastonne sévère !

Phase de magie : Ce fut encore une petit phase pour Jackot. La magie n'aura pas été décisive !

Phase de corps à corps : Les molosses vinrent à bout du mortier et rattrapèrent les archers en fuite dans leur charge irrésistible. Ils purent ainsi se reformer. Les autres combats furent un clavaire pour Jackot qui perdit tous ses démons...

Ça sent la fin de la partie...

Ça sent la fin de la partie...

Tour 3 de l'empire de Sonnstahl 

 

Mon tour se limita à quelques reformations et à tenter de retirer le dernier point de vie au tisseur du changement avec mes reîtres, ce que je parvins à faire... Nous décidâmes donc d'arrêter la partie ici...

La fin de la partie...

La fin de la partie...

Ze conclusion

 

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le concept de l'armée de Jackot a marché ! On sort des standards habituels : pas d'anti-magie, pas de grande bannière, pas d'objet magique... Je n'ai que pu constater l'inefficacité de ma liste face à ce déluge... 

Et pourtant, je suis persuadé que ma liste n'était pas si nulle. Avec le recul, je me dis que Jackot n'aurait jamais du jouer son tisseur du changement ainsi et il a sous-exploité les molosses. Envoyer les molosses en face de mes tireurs n'aurait pas été une erreur à mon avis. Avec leurs 2 points de vie, leur endurance de 4, leur sauvegarde à 4+ et leur invulnérable à 5+, ils auraient pu tenir ! Et même si quelques uns étaient tombés, 3 chiens auraient suffit à renverser ce flanc !

Dans ce cas, il aurait pu laisser les furies en soutien de cette unité et envoyer le tisseur du changement entre les massacreurs et les horreurs. Il aurait pu contre-charger et balancer son flot d'attaques (à I6) contre les chevaliers. Avec -3 à leur sauvegarde, j'aurais perdu bien plus de guerriers...

Je ne prétends par qu'il aurait gagné car mon armée n'était pas du tout calibrée pour rencontrer du chevalier, mais la partie aurait pu être toute autre. Mais bon, c'est sûr que la liste de Jackot était plus solide que la mienne. 

J'avoue que j'ai quand même quelques déceptions sur ma liste :

- La figurine à 1200 points qui tombe sous les tirs de F3 ou 4, c'est NUL !

- Les broyeurs montés ! Avoir une initiative de 2 ne leur a pas rendu service... là aussi on aurait peut-être pu les jouer autrement...

- La magie, vraiment trop aléatoire. On a beau dépenser des milles et des cents, quand on a une phase à 4 dés contre 3 c'est nul. On verra comment l'équipe aura amélioré ça en V2.

 

Concernant le concept de la partie, j'avoue que ça change carrément ! On réfléchit à une armée et on se retrouve à jouer quelque chose d'inconnu. Ce fut d'autant plus dur pour Jackot car il n'a jamais joué les démons de sa vie, tandis que j'eus le loisir de jouer l'empire par le passé. Je pense que ma liste était moins clé en mains que la sienne (et moins forte, aussi).

L'autre avantage de ce format c'est qu'à tous les coups on gagne ! J'ai gagné la partie avec la bonne liste de Jackot. Tout le monde s'y retrouve.

A refaire !

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog