Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Groumbahk

Le blog de Groumbahk

Le blog d'un passionné du Neuvième Âge (ex-Warhammer) ! Histoires, règles, photos, tutoriels de peinture, rapports de bataille. Bienvenue !

Publié le par _Gg
Publié dans : #Rapports de Bataille

Salut les pingouins patineurs !

Aujourd’hui, je vais vous narrer mon affrontement contre les vermines de Stéphane à 4000 points.

Commençons tout d’abord par la présentation des armées.

L'armée des vermines
L'armée des vermines

L'armée des vermines

Stéphane jouait : 1 meule funeste, 30 esclaves, 6 rat-stodontes, 1 abomination, 1 canon rotatif, 30 esclaves, 24 rats d’armes avec un chef vermine porteur de grande bannière et un magister sur cloche du destin funeste, 1 hachoir à viande, 29 rats d’armes avec mécanicien rakachit, 1 lance-naphta, 20 confrères de la peste, 10 rongeurs géants et un canon foudroyant.

 

De mon côté, je jouais :

L'armée de démons
L'armée de démons

L'armée de démons

3 bêtes pestilentielles, 4 broyeurs montés, 28 sirènes avec héraut de la Luxure porteur de grande bannière, 20 spoliateurs avec héraut de la pestilence sur palanquin pestilentiel, 7 molosses démoniaques, 1 char flamboyant et 6 embraseurs. 

 

Voici quelques vues générales du déploiement :
 

Vue de profil...

Vue de profil...

Vue de dessus...

Vue de dessus...

Au niveau des sorts, le Magister de Stéphane connaissait les sorts « Main des Cieux », « Châtier d’Hérétique » et « Colère des Dieux ». Il pouvait aussi lancer 3 sorts supplémentaires avec son mécanicien rakachit : « Gloire de L'Or », « Feu Purificateur » et « Main des Cieux ».

De mon côté, mon héraut de la luxure eut « Lames Spectrales » et « Baiser de la Faucheuse ». Qui plus est il pouvait aussi lancer une seconde fois « Lames Spectrales » avec un objet de sort. Mon héraut de la pestilence, quant à lui, pouvait lancer « Soutien Ancestral » et « Précipiter la fin ». Grâce à son objet de sort, il pouvait aussi relancer « Soutien Ancestral ». De quoi bien booster mes démons ! Enfin, mes deux sorciers connaissaient le sort « Evocation des Âmes ».

Stéphane ayant décidé de tout déployer d’un coup, eut le loisir de commencer la partie.

 

Tour 1 de la marée de vermines

 

Phase de mouvement : Ce fut tout d’abord la meule funeste qui se déplaça. L’abomination et le reste des hommes-rats avancèrent prudemment.

On bouge prudemment pour commencer...
On bouge prudemment pour commencer...

On bouge prudemment pour commencer...

Phase de magie : Stéphane obtint un joli double 6 pour cette première phase ! Il commença par lancer une "Main des Cieux" sur mon unité de sirènes. Vu la quantité de dés de Stéphane, je laissais passer ce sort aléatoire. Il parvint à infliger 3 blessures à mes sirènes. Je pris mes 3 dés pour mes invulnérables et obtint un joli triple 6 ! Commencer la partie avec un 666 en jouant les démons, ça s'annonçait plutôt pas mal ! Finalement, la phase fut assez inutile puisque je parvins à dissiper les autres sorts de son mécanicien rakachit. En effet, Stéphane fit une petite erreur : à avancer trop prudemment ses troupes, son magister se retrouva hors de portée pour utiliser sa magie. Dommage sur une phase à 12 dés contre 6 !

Phase de tir : Cette phase ne fut guère plus chanceuse pour mon adversaire. Il parvint seulement à tuer 2 spoliateurs et sa meule funeste électrocuta 1 esclave...

Fin du tour 1 des vermines...

Fin du tour 1 des vermines...

Tour 1 des légions démoniaques

 

Phase de mouvement : Les bêtes pestilentielles avancèrent à fond en direction du canon foudroyant. Les broyeurs montés passèrent l'obstacle devant eux sans faire de marche forcée (je ne voulais pas tenter le diable). Les sirènes avancèrent au rythme des spoliateurs qui firent une marche forcée. Les molosses démoniaques restèrent prudent, une abomination se trouvant devant eux et mes troupes du changements se préparèrent à faire feu.

Mon flanc droit avance, tandis qu'on tient les positions à gauche...

Mon flanc droit avance, tandis qu'on tient les positions à gauche...

Phase de magie : Contrairement à mon adversaire je n'eus que 7 dés contre 5. Loh Rsin Kler, mon héraut (héroïne) de la luxure (hmmmmm), envoya un "Baiser de la Faucheuse" au porteur de grande bannière des vermines. Loh Rsin Kler fut tellement excité(e) qu'elle en obtint un pouvoir irrésistible. Le rat, peut coutumier de ce genre de pratique, succomba de plaisir tandis que mon personnage oubliait ce sortilège (probablement de dégoût). Au passage, 4 sirènes furent aspirée dans le warp face à une telle puissance magique...

Phase de tir : Mes embraseurs visèrent l'abomination et réussirent à retirer 3 points de vie à la bête grâce au feu démoniaque. Le char flamboyant tenta un trait de baliste mais ne parvint pas à toucher l'affreuse bestiole...

La fin du tour 1...

La fin du tour 1...

Tour 2 de la marée de vermines

 

Phase de mouvement : Durant les mouvements aléatoires, la meule funeste et l'abomination se rapprochèrent dangereusement de mes troupes. Les autres rats continuèrent leur avancée progressive...

Des vermines sont proches des démons

Des vermines sont proches des démons

Phase de magie : Je fus bien plus serein lors de cette phase puisque Stéphane n'eut que 3 dés contre 2 pour moi. Il parvint à tuer une sirène.

Phase de tir : La meule funeste parvint à tuer un de mes embraseurs. Les autres armes de tir ne firent rien ! 

La fin du tour 2 des vermines...

La fin du tour 2 des vermines...

Tour 2 des légions démoniaques

 

Phase de mouvement : Il était temps de charger ! Les bêtes pestilentielles foncèrent sur les rongeurs géants qui "protégaient" le canon foudroyant. Les broyeurs montés déboulèrent sur les confrères de la peste et les sirènes se lancèrent sur les rats d'armes. Seuls les spoliateurs ratèrent leur charge sur les esclaves (trop lents !). Concernant mes autres mouvements, je positionnais mes molosses devant l'abomination, même si j'espérais bien l'achever durant la phase de tir. Je décidais de sacrifier mes embraseurs pour qu'ils puissent tirer sur l'abomination. En faisant ainsi, je les offrais à la meule funeste toute proche. J'ai aussi décalé mon char flamboyant derrière mes molosses. Ainsi il pourrait tout de même tirer sur le terrible monstre des vermines tout en étant protégé...

Go, go, go !
Go, go, go !

Go, go, go !

Phase de magie : Décidément les dieux sombres semblaient de mon côté puisqu'ils m'offrirent 11 dés pour cette phase, contre 7 pour Stéphane. Grâce à mes objets de sort, je pus lancer 3 améliorations sur mes sirènes : "Lames Spectrales", "Soutien Ancestral" et "Evocation des âmes" !

Phase de tir : Une fois de plus, grâce au feu démoniaque, je pus retirer les derniers points de vie à l'abomination (tout pile !). Ouf, une menace de moins !

Phase de corps à corps : Les bêtes pestilentielles écrasèrent - sans difficulté - les rongeurs avant de foncer sur le canon foudroyant. Les broyeurs montés virent à bout de 12 rats même si je perdis un guerrier au passage. Les rats prirent la fuite mais je ne pus pas les rattraper... Passons maintenant au gros combat central : Avec mes combinaisons de sorts et de pouvoirs, mes sirènes balançaient 2 attaques chacune qui touchaient sur du 2+ avec la haine (à init' 5). Puis je blessais sur du 4+, tout en relançant les jets pour toucher ratés, le tout avec Perforant (1). Ajoutez à ça les attaques de Loh Rsin Kler, un petit malus de -1 en Cd et une unité qui fait peur et vous comprenez aisément comment j'ai réussi à faire de la purée de ratons. Il faut aussi que je précise que j'ai quand même perdu un petit démon dans l'assaut ! Les quelques survivants prirent la fuite, je parvins à les rattraper et à engager le lance-naphta.

Grosse percée sur mon flanc droit !

Grosse percée sur mon flanc droit !

Enfin, les troupes à 6" du corps à corps firent leur test de panique et le hachoir à viande prit la fuite !

 

Tour 3 de la marée de vermines

 

Phase de mouvement : Il y eut quelques charges chez Stéphane : Je n'avais pas vu que mes molosses pouvaient se prendre une jolie charge de flanc par les esclaves, ce que Stéphane ne manqua pas de faire. Comme prévu, mes embraseurs se prirent une vilaine charge de flanc par la meule funeste. Durant les autres mouvements, les confères de la peste se rallièrent mais pas le hachoir à viande. Les autres esclaves s'avancèrent en direction de mes molosses. Enfin, les rats-stodontes s'approchèrent du flanc de mes sirènes...

Les survivants se positionnent à des places stratégiques...

Les survivants se positionnent à des places stratégiques...

Phase de magie : Malheureusement pour Stéphane, il ne fut guère plus chanceux sur cette phase puisqu'il n'eut que 4 dés contre 3 pour moi. Du coup la phase ne fut pas décisive... 

Phase de tir : La meule eut un incident de tir. Le canon rotatif fut totalement inutile. 

Phase de corps à corps : Les esclaves, même nuls au combat, partaient avec un bonus de 6 sur leur charge. Mes chiens furent donc mis à mal et seuls 3 survécurent au test d'instabilité démoniaque. Par contre, mes sirènes et mes bêtes pestilentielles massacrèrent leurs adversaires respectifs. Je terminai donc par des pivots post-combats...

La fin du tour 3 de Stéphane : ça s'annonce compliqué !

La fin du tour 3 de Stéphane : ça s'annonce compliqué !

Tour 3 des légions démoniaques

 

Phase de mouvement : Mes sirènes chargèrent les rats d'armes, les broyeurs montés choisirent de foncer sur les confrères de la peste et les spoliateurs virent en aide des molosses contre les esclaves. Le char flamboyant resta bien tranquillement en retrait tandis que les bêtes pestilentielles fonçaient en direction du centre de la bataille.

ça va encore bastonner sévère !

ça va encore bastonner sévère !

Phase de magie : Ce fut une phase totalement inutile ! Je ne parvins pas lancer le moindre sort (des ratés et de la dissipation). 

Phase de tir : Le char flamboyant visa la meule funeste qui perdit quelques points de vie. Il ne lui en restait plus qu'un !

Phase de corps à corps : Les sirènes, sans amélioration magique, tuèrent une petite poignée de rats tandis que 5 figurines furent anéanties par les vermines. Dur, dur ! Les autres combats, quant à eux, me permirent de venir à bout de mes différents adversaires. J'effectuai même une charge irrésistible avec mes spoliateurs pour empêcher les rats-stodontes de foncer sur le flanc de mes sirènes.

Fin du tour 3...

Fin du tour 3...

Tour 4 de la marée de vermine

 

Phase de mouvement : Les rats-stodontes foncèrent sur mes spoliateurs mais le mouvement de la meule funeste fut trop court pour impacter mes molosses. Le hachoir à viande se rallia et les esclaves restants se reformèrent.

Les dernières charges...

Les dernières charges...

Phase de magie : Lors de la phase de magie (à 8 dés contre 4), Stéphane parvint à me tuer 2 molosses supplémentaires...

Phase de tir : La meule funeste obtint un incident de tir supplémentaire qui lui fit perdre son dernier point de vie ! Ouf ! Le canon rotatif obtint aussi un incident de tir et il perdit un point de vie... Décidément, Stéphane n'était vraiment pas en veine ce soir !

Phase de corps à corps : J'eus la - mauvaise - surprise de découvrir les brutes que sont les rats-stodontes au combat ! Même si parvins à retirer 5 PV aux abominables bestioles (ça me va bien de dire ça alors que je joue de la pestilence ^^), je pris de monumentales baffes ! 9 spoliateurs retournèrent en enfer ! L'autre combat se déroula bien mieux pour moi puisque mes sirènes gagnèrent le corps à corps, ce qui fit fuir les ratons d'en face. J'eus le plaisir de les rattraper dans leur poursuite...

La fin du tour 4 de Stéphane... ça sent la fin !

La fin du tour 4 de Stéphane... ça sent la fin !

Tour 4 des légions démoniaques

 

Au niveau des charges, mes broyeurs montés foncèrent sur le hachoir à viande qui implosa avant même de donner le moindre coup. Le char flamboyant parvint à retirer le dernier point de vie au canon rotatif. Boostés par une phase de magie à 11 dés contre 6, mes troupes de la pestilence vainquirent les rats-stodontes, même si je perdis tous mes spoliateurs dans la bataille. Le gros Mohr Vounet, sur son palanquin, parvint même à rattraper les vermines dans leur fuite ! 

Stéphane n'ayant plus que son régiment d'esclaves, s'avoua vaincu et nous décidâmes d'arrêter la partie ici...

Fin de la partie...

Fin de la partie...

Ze conclusion

 

Que retenir de cet affrontement ?

- Déjà, le facteur chance. Stéphane a eut la poisse durant toute la partie (que de tirs malchanceux, entre autre) alors que je fus plus en réussite. Je ne pense pas devoir ma victoire uniquement grâce à ce facteur, mais ça y contribue fortement.

- Les erreurs de Stéphane : j'en décompte 2 grosses, à mon avis. Déjà il a voulu tout déployer d'un coup pour commencer. Forcément, j'ai réussi à positionner les attaques enflammées en face de l'abomination. Je pense qu'il aurait mieux fait d'attendre, quitte à jouer en deuxième. Surtout que sa seconde erreur fut d'avoir un magister trop éloigné pour lancer ses sorts alors qu'il avait une phase à 12 dés ! En ayant le premier tour, il aurait du en tenir compte lors de ses premiers mouvements. Sinon, là encore, il aurait pu jouer en second et, ainsi, bénéficier d'être à portée suite à mes mouvements.

- Mes erreurs : Je pense en avoir commis qu'un seule : donner le flanc de mes molosses démoniaques ! 

- Les listes : Celle de Stéphane me semblait équilibrée. Il a vraiment manqué de chance ! Il faudra aussi que je me méfie davantage des rats-stodontes la prochaine fois. Concernant ma liste, je fus satisfaits de mes choix et la polyvalence des dieux m'apporta la victoire, grâce à la magie. J'avoue tout de même que ma liste était calibrée contre les vermines : de la saturation d'attaques force 3 avec les sirènes, c'est très utile contre du rat, mais est-ce que ça aurait été aussi efficace contre du nain ou du chevalier ? Les tirs enflammés, c'est très utile contre les troupes qui régénèrent comme l'abomination, ou l'hydre chez les elfes mais contre des ogres ?

- Questions : Peut-on équilibrer l'armée dans une armée monothéiste ? Là j'avais de tout : du rapide et fragile (à la elfique), du gros lourd empoisonné, du feu magique et du bien bourrin. Je ne sais pas si c'est aussi simple lorsque nous ne sélectionnons qu'un seul dieu...

 

A voir, donc, ce qu'on peut faire avec des armées et des adversaires différents. Mes tests sont loin d'être terminés ^^

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog